› Eco et Business

Cameroun: un programme d’urgence pour la relance de la caféiculture

Le Conseil interprofessionnel du cacao et du café compte mettre plus de 2 millions de plants à la disposition des producteurs locaux

La redynamisation de la culture du café est au centre des préoccupations du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) qui a annoncé le lancement cette année du Programme d’urgence de relance ciblée de la caféiculture (PURC-Café) avec la mise en disposition de plus de 2 millions de plans aux producteurs.

Le CICC met gratuitement à la disposition des producteurs « tous les intrants nécessaires à la création des plantations, depuis la constitution de la pépinière jusqu’aux traitements post-récolte, c’est-à-dire, sachets, ficelles, matériel végétal, pesticides, fertilisants, petit matériel agricole ».

La mise à disposition des plants qui couvrira également la saison caféière 2016-2017 sera prioritairement destinée aux grands bassins de production de l’Est, Littoral et de l’Ouest, avant de s’étendre dans tout le pays.

Au départ, le programme PURC-Café avait pour objectif de créer annuellement 600 hectares de nouvelles plantations, soit 1800 hectares sur trois ans dans les trois zones de production sélectionnées.

Cette ambition n’a pas pu être réalisée dès la première année d’implémentation du programme, à cause de l’indisponibilité des plants à mettre à la disposition des producteurs. Selon le CICC, qui, pour ce programme avait sollicité du programme semencier national un lot de 780.000 plants de caféiers, seulement 75 000 plants avaient été mis à la disposition du PURC-Café, soit à peine 10 pour cent de la demande.

l’indisponibilité des plants plombe un programme d’urgence de relance de la caféiculture.
Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé