› Société

Cameroun : un train subit une « attaque »

Un train de la Camrail. (c) Droits éservés

Un wagon traversé de part en part par un projectile. Les autorités privilégient la thèse d’une balle perdue de chasseur.

L’information, partie dans la nuit du 24 au 25 janvier, avait déjà fait le tour du pays en début de matinée : un train de la compagnie ferroviaire CAMRAIL a été « attaqué » à Goyoum, une localité de la région de l’Est.

En effet, le voyage du train 192 a quelque peu été perturbé, peu après avoir quitté la gare de Goyoum, et alors qu’il fonçait à 60 km/h vers Belabo son prochain arrêt. Il était un peu plus d’une heure lorsque les voyageurs du wagon V1 : 0683 sont réveillés par fracas de vitres brisées.

« On n’a pas compris toute suite, raconte un passager de ce wagon, mais en voyant les deux trous, certains disaient que c’est probablement un caillou ». Un autre explique que c’est le seul bruit identifié. « Il n’y en a pas eu d’autres et on n’a entendu aucune détonation », ajoute-t-il.

Une vitre brisée du train 192, Yaooundé (c) JDC

Audition 

D’autres témoins rapportent que le passager à côté de la vitre, par où est entrée le projectile, n’a eu la vie sauve que parce qu’il dormait, allongé sur son siège. L’incident n’étant connu que de la dizaine de passagers de ce wagon VIP, le train a continué sa course.

Le sous-préfet et les forces de sécurité de Belabo ayant déjà été prévenus de l’incident, ont attendu le train à cette gare. Le passager à côté de la vitre sera entendu. Et après plus de deux heures d’immobilisation, le train 192 va reprendre la route de Yaoundé. Par contre, le train en provenance de la capitale, et qui effectuait le « croissement » pour Ngaoundéré, sera immobilisé plus longtemps, le temps pour les autorités de prendre de mesures de sécurité supplémentaires.

Une vitre brisée du train 192, Yaooundé (c) JDC

Chasse nocturne

Les responsables de la sécurité de la région de l’Est exclu cependant l’hypothèse d’une attaque. Une source contactée de ce côté explique : « il n’y a eu qu’un seul projectile, probablement une balle à en juger par les impacts des deux côtés. Mais on ne mène pas une attaque en tirant un seul coup de feu. L’hypothèse la plus probable est celle d’une balle perdue d’un chasseur. Vous savez, les gens ici chassent à l’arme de guerre, et de nuit ».  

Le train 192 fera finalement son entrée dans la gare de Yaoundé le 25 janvier, à un peu plus de 11h.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé