Personnalités › Diaspora

Colloque directeur de France Diversité Populaire le 08/12 à Paris

Interview du Dr Mathieu Mbarga Abéga, journaliste et écrivain camerounais, par ailleurs président de l’Observatoire International des Minorités et de l’association France Diversité Populaire

Dr Mathieu Mbarga Abéga, pouvez-vous nous présenter l’association France Diversité Populaire
J’ai créé en 2005 et avant les autres, l’Association France Diversité Populaire, pour lutter contre les saloperies humaines, notamment, les injustices, la jalousie, la haine de l’autre et la division entre communautés de France. Des saloperies humaines qu’on trouve, hélas partout dans notre planète. Les objectifs de notre Association sont de consolider le lien socioculturel et intergénérationnel, informer, former et éduquer les jeunes de la minorité visible, ou issu de l’immigration en France et aussi de faire de l’initiation à l’engagement politique, parce que les jeunes de la minorité visible ne votent toujours pas en France, soit par manque d’information, soit par manque d’intérêt voire les deux et enfin de lutter en termes de prévention contre les comportements discriminatoires de plus en plus rependus en France.

Le colloque directeur de votre Association a lieu ce 8 décembre 2012 à l’Assemblée Nationale à Paris, êtes-vous prêt?
Je suis prêt depuis plus deux semaines, pour deux raisons essentielles : La première raison tient du fait que les Noirs Francophones de France se réunissent que très rarement dans un haut lieu comme celui de l’Assemblée Nationale à Paris, pour plaider leur cause auprès de la classe politique française. La deuxième raison est que je suis un intellectuel dynamique et un passionné des causes justes. C’est pourquoi il est capital que mes actes sur le terrain, alors même que je ne bénéficie d’aucune subvention de l’Etat français, soient connus du grand public.

Pourquoi avoir choisi le racisme comme thème général de votre colloque directeur?
Le racisme : un obstacle pour l’intégration de la minorité Visible en France, est la thématique définitive de notre colloque directeur qui se tient pendant une journée ce 08 décembre 2012 à l’Assemblée Nationale à Paris. J’ai choisi ce thème pour deux raisons : la première raison en est que les comportements discriminatoires sont en augmentation de 11% ; selon une étude de Aida, une Agence de travail temporaire et du Professeure Jean-François Amadieu de l’université Paris I. La deuxième raison, est par mon souci de clarté, j’interpelle avec force la classe politique et civile de France sur le racisme. Il s’agit de savoir dans quelle société voulons-nous vivre aujourd’hui en France ? Et ce, au moment où on constate avec stupeur que notre société est caractérisée par des conflits et des risques sans précédents. Elle n’est pas devenue plus pacifique en France ou ailleurs que des actes de discriminations opposants des cultures et des systèmes politiques différents entravent par exemple, l’épanouissement harmonieux des populations de France, comme on l’a vu à travers les discours pendant la présidentielle française de cette année. C’est à l’Etat Français et à la gouvernance socialiste actuelle de donner les réponses extrêmement précises sur ce problème national, parce qu’aucune nation ne peut se développer en étant divisée.

Le programme de votre colloque directeur, prévoit un hommage spécial à Olivier Stirn, ancien Ministre de la Coopération, pourquoi ce choix?
La direction de notre association a tenu à rendre un hommage spécial à Olivier Stirn, parce que c’est humaniste convaincu, il est un des seuls européen à avoir rendu visite à Nelson Mandela, quand celui-ci était encore en prison en Afrique du Sud, il a rédigé la loi J. Kennedy, qui a permis l’entrée des Noirs Américains dans les universités américaines, Français d’origine juive, sage, très brillant et généreux, il a le mieux qu’il a pu, conseillé la première génération des chefs d’Etats africains et est un des rares homme politique Français qui a traversé la cinquième république. Enfin comme moi, il déteste toute forme de conflits entre personnes.

Dr Mathieu Mbarga Abéga, journaliste et écrivain camerounais
Journalducameroun.com)/n

Quels sont les partenaires de l’Association France Diversité Populaire en 2012?
Nous n’avons pas de partenaires officiels.

Votre association existe depuis quelle année et quel est son bilan?
L’Association France Diversité Populaire a vu le jour en 2005, elle est la première à avoir créée en France « Les Trophées des Leaders de la Minorités Visibles », pour récompenser Les Noirs en général et la diaspora africaine qualifiée de France. Son bilan est très positif, avec des publications, la tenue des colloques, de séminaires, l’animation des ateliers pédagogiques à Paris.

Avez-vous l’impression de faire bouger les choses à travers votre combat dans le monde associatif ?
Ma production intellectuelle, considérable est connue en France et en particulier dans les milieux intellectuels et de la classe politique française. Mon premier livre ( Minorités Visibles : Intégration Quasi Impossible en France , Ndlr) paru à Paris en 2008, a servi de base de réflexion du discours de la politique générale sur l’intégration et de l’immigration, de l’ancien président Nicolas Sarkozy. A travers ce discours mes réflexions ont brillé par leurs originalités.

Pour terminer, un mot sur votre calendrier 2013?
Je ne peux vous donner un calendrier précis des activités de notre association en 2013, parce que j’ai l’habitude de parler des réalisations tout en informant la presse et non des projets.




À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé