› Présidentielle 2018

Contentieux post électoral: dans l’attente d’une décision du Conseil constitutionnel

L’instance que préside le magistrat Clément Atangana doit rendre sa décision sur la requête présentée par le Mrc relative à l’annulation partielle du scrutin du 7 octobre.

La troisième et dernière journée d’audience tire à sa fin au Conseil constitutionnelle. Les débats se sont achevés dans l’après-midi sur les requêtes du candidat Joshua Osih. Celui-ci demande l’annulation totale de l’élection qui, dit-il, a été émaillé d’irrégularités.

Joshua Osih et ses avocats ont déjà présents dans la salle apprêtée pour la circonstance au Palais des congrès de Yaoundé. Ils ont, quelques heures plus tôt dénoncer les défaillances des procès-verbaux de dépouillement du vote, des faits frauduleux survenus dans des bureaux de vote…

Maurice Kamto est également présent dans la salle. Quelques heures plus tôt, l’accès au Palais des congrès a été refusé à ses avocats qui ont immédiat pris les Camerounais via les réseaux sociaux. Sa demande porte sur une annulation partielle du scrutin, notamment dans certains départements de l’Extrême-Nord, Adamaoua, Sud, Est, Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Deux verdicts seront prononcés dans quelques mais les enjeux autour de ces affaires ne sont pas le mêmes dans la mesure où il s’agit pour Maurice Kamto de montrer que les irrégularités contre lesquelles il s’insurge ont favorisé la victoire du président Paul Biya à cette élection. Une victoire qui lui revient, selon lui.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé