Sport › Football

Coupe du Cameroun: Le mouvement sportif pris en otage

La finale de la Coupe du Cameroun ne s’est pas tenue dimanche, alors que de nombreux signes annonciateurs indiquaient le déroulement de l’événement

Coton Sport et Unisport du Haut Nkam, les finalistes de la 52ème édition de la Coupe du Cameroun, vont donc devoir attendre avant d’en découdre. Ceci alors que tout laissait présager un dénouement le week-end dernier. Il y a eu plusieurs signes annonciateurs. Les banderoles de Mtn Cameroon, principal sponsor de l’événement, inondent les artères de la ville de Yaoundé. Jeudi et vendredi, les séances de répétitions générales se sont tenues au terrain du Lycée Général Leclerc, en présence de Michel Zoah, le ministre en charge des Sports. Comme, il est de coutume en pareille circonstance, le stade Ahmadou Ahidjo, théâtre de l’événement a fait sa plus belle toilette. L’autoroute qui relie le Palais de l’Unité au stade Ahmadou Ahidjo, a été nettoyée et la chaussée a reçu quelques coups de pinceaux. En fin de semaines dernière, dans les médias, tous supports confondus, l’on annonçait que les préparatifs allaient bon train et que le jour J était fixé à hier dimanche. Signe le plus significatif, le Flambeau de l’Ouest, très affuté selon son coach Alexandre Belinga a, depuis vendredi, élu domicile au monastère des Bénédictins, à Yaoundé. Son rival, Coton sport apparemment mieux informé, n’a pas encore fait le déplacement de Garoua pour la capitale. Samedi, lors de la cérémonie de remise des équipements aux finalistes, les joueurs de l’équipe phare de la région du Nord ont brillé par leurs absences. Toutefois, Moussa Touré, le directeur administratif de Coton Sport était bien présent à la cérémonie.

Autre signe qui annonçait la tenue imminente de la finale de la Coupe du Cameroun, la sortie par voix de presse d’Issa Tchiroma Bakary. Dans un communiqué lu sur les antennes de la CRTV, jeudi dernier, le ministre de la Communication, rappelait aux directeurs des organes de presse désireux d’assurer la couverture médiatique de la finale de la Coupe du Cameroun qu’ils avaient jusqu’à vendredi 25 novembre 2011 avant 12 heures, pour déposer leur demande d’accréditation. Visiblement, la finale de la Coupe du Cameroun, gérée par le cabinet civil de la présidence de la République, devenue un véritable serpent de mer sous l’ère du président Paul Biya, échappe même jusqu’au porte parole du gouvernement. Quatre mois donc après la fin du championnat 2010/2011, le vainqueur de la finale de la Coupe du Cameroun n’est toujours pas connu. Pour respecter les délais du 30 novembre fixé par la Confédération africaine de football (Caf), Unisport du Haut Nkam, via la Fécafoot, a déjà formulé sa demande pour participer à la Coupe de la Confédération 2012. Coton Sport, ayant été sacré champion, représentera le Cameroun en Ligue des Champions. Tout comme les Astres de Douala qui ont terminé la saison au deuxième rang. L’autre représentant camerounais en Coupe de la Confédération se nomme l’Union sportive de Douala, qui a fini la saison troisième au classement.

Les conséquences pour cette interminable trêve sont nombreuses, la finale de la Coupe du Cameroun, sanctionnant la fin de la saison sportive. C’est tout le mouvement sportif camerounais qui est ainsi pris en otage. Excepté à la Fédération camerounaise de volleyball, qui, fatiguée d’attendre les footballeurs, a lancé sa saison 2011/2012 ce week-end. Le «report» de la finale conduira inéluctablement au renvoi du début de saison 2011/2012. Initialement prévue pour démarrer le 3 décembre 2011, la première saison du «championnat professionnel du Cameroun» sera renvoyée sine die. D’ailleurs hors mis le problème de la finale, la Ligue de football professionnelle (Lfp) est encore à la recherche des financements. Pour le moment trois postes de recettes sont identifiés, à savoir la subvention de la Fécafoot qui s’élève à 250 millions de F cfa, la subvention du sponsor du championnat Mtn Cameroon (600 millions de F Cfa), et la subvention de l’Etat du Cameroun, destinée au payement des salaires des joueurs. Pour l’instant, la Lfp a seulement reçu 50 millions de frs de la Fécafoot. A Mtn Cameroon, comme au niveau de l’Etat du Cameroun, on demande d’attendre le nouvel exercice budgétaire.

La finale de la Coupe du Cameroun ne s’est pas tenue dimanche 27 novembre comme prévu
sserra76.free.fr)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé