› Politique

Crise anglophone : douze otages de nationalités italienne et suisse libérés dans le Sud-Ouest

Des soldats de l'armée camerounaise. ©Droits réservés

Ces touristes occidentaux avaient été capturés par les militants de la cause sécessionnistes dans la zone de Nguti (région du Sud-Ouest).

La télévision publique a annoncé ce lundi 3 avril, la libération d’une vingtaine d’otages étrangers qui avaient été pris en otage par un groupe se réclamant des militants de la cause sécessionniste. Ils ont été présentés le même jour au ministre des Relations extérieures, en présence d’une demi-dizaine de membres du gouvernement et des ambassadeurs d’Italie et de Suisse.

La vingtaine d’otages ainsi libérée était composée de cinq italiens : Manfredini Enrico, Calderato Andrea, Miliardi Andrea Gi Carlo, Pontremoli Claudio Diego, Brini Gianfranco; et sept Suisses : Ruotolo Tiziana, Gereghetti Soldini Katia Emilia, Quattrini Silvana Carla, Soldini Fulvio, Rondelli Numa Carlo, Eggeman Alfred, Ghiringhelli-Vandone Athos.

Il s’agit de touristes appartenant au groupe « African Adventure », qui avaient été pris en otage pendant quelques heures par une bande de terroristes armés dans la localité de Moungo-Ndor, arrondissement de Nguti, département du Kupe Muanenguba (région du Sud-Ouest). Ils se rendaient au Mont Manengouba pour visiter les lacs « mâles et femelles » encore appelés « Twin Lakes ».

Selon les autorités camerounaises, cette libération a été rendue possible grâce à la collaboration des comités de vigilance et de la société civile, qui ont appuyé les forces de défense et de sécurité sur le terrain. Le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, celui de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, le secrétaire d’Etat auprès du Mindef chargé de la gendarmerie nationale, Galax Yves Landry Etoga, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele et les ambassadeurs de Suisse Pietro Lazzeri et d’Italie, Marco Romiti étaient présents à cette cérémonie. Ils ont tous vivement salué cette libération.

 

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé