Politique › Sécurité

Crise anglophone : un gendarme tué dans des affrontements à Muyengue

©Droits réservés

Des séparatistes présumés ont attaqué le village dans la matinée du samedi 24 février.

Les populations de Muyengue, localité située Muyuka et Kumba (région du Sud-Ouest du Cameroun), ont fui leurs terres. Elles craignent pour leur vie, surtout après les faits survenus hier samedi 24 février 2018, dans leur village. Des séparatistes présumés ont attaqué Muyengue en matinée. Ils ciblaient les militaires et les gendarmes, en poste dans cette localité depuis les événements du 01er octobre 2017, jour de la date de la proclamation de l’Etat imaginaire d’Ambazonie.

En effet, les présumés partisans de la scission du Cameroun auraient attaqué le village pour déloger les forces de défense et de sécurité de la résidence du chef du village. L’armée y avait établi sa base depuis les violences du 01er octobre. Un choix que n’auraient pas digéré les séparatistes qui ont attendu plus de quatre mois pour attaquer.

Des coups de feu ont été échangés dans le village pendant plusieurs heures. Un gendarme a  été tué au cours de ces affrontements. Du renfort militaire est parti de Buea pour ramener le calme dans la localité.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé