Politique › Sécurité

Crise anglophone : l’armée tue deux autres généraux ambazoniens

(c) Droits réservés

Les généraux Ojong Elvis Ojong et Obi ont été tués dimanche, au cours d’une opération militaire dans la ville de Mamfé, région du Nord-Ouest.

Les éléments du Bataillon d’intervention rapide (Bir) ont neutralisé deux leaders des factions armées ambazoniennes. Victor Obi A.k.a « général Ibo » a été tué lors d’un raïd mené par l’armée aux premières heures de la journée de dimanche. Ce jeune homme de 26 ans avait rejoint les forces de défenses de l’Ambazonie (Adf) après avoir fui l’arrivée des soldats à Kajifu (département du Manyu, région du Sud-Ouest) en décembre 2017.

Ojong Elvis Ojong, alias « General Eyong », un autre chef de guerre séparatiste, a été tué au cours de ces mêmes opérations.

Les concernés qui avaient trouvé refuge en divers lieux en brousse ont été surpris par les militaires. Leurs camps ont été rasés et des armes récupérées.

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé