Société › Société

Crise anglophone: les sécessionnistes lancent une série de «villes mortes»

Une rue déserte dans une ville des régions anglophones. (c), Droits réservés

L’objectif est de perturber les fêtes du 1er mai et du 20 mai dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Dans un tract qui circule dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun, des séparatistes appellent à l’observation des «Ghost Town» (villes mortes) du 29 avril au 1er mai 2019.

Une autre vague de «villes mortes» est prévue les 18, 19, et 20 mai 2019.

Le but de ces opérations est de perturber les célébrations de la fête du travail, le 1er mai, et la fête de l’Unité qui se célèbre le 20 mai.

Les sécessionnistes promettent des «conséquences négatives», de la part des «forces de restauration» à tous les travailleurs où les syndicalistes qui prendront part au traditionnel défilé à l’occasion de la fête du travail.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé