Politique › Sécurité

Crise anglophone : la station Crtv Sud-Ouest reçoit des menaces de séparatistes présumés

Ville de Buea, capitale de la région du Sud-Ouest du Cameroun. ©Droits réservés

Le gouverneur de la région en a été averti à travers une correspondance ayant pour objet « Menaces téléphoniques d’éléments ambazoniens ».

Le chef de la station Crtv Sud-Ouest a fait parvenir une correspondance au gouverneur de la région le lundi 26 février 2018. Ladite missive avait pour objectif d’attirer l’attention de Bernard Okalia Bilaï sur un appel anonyme reçu par une employée de l’office.

D’après Kangue William Wassaloko, Charline Flore Demgne, chef service des programmes et de l’information à la radio Mont Cameroon Fm, a reçu un appel d’un individu non-identifié le 26 février 2018 à 7h du matin.

L’interlocuteur anonyme a prévenu Charline Flore Demgne d’une attaque en cours de planification, pour l’enlèvement du gouverneur du Sud-Ouest, du Préfet du Fako et pour la prise du contrôle de la station régionale du Sud-Ouest.

Kangue William Wassaloko, qui attribue cet appel aux militants séparatistes, sollicite le renforcement de la sécurité non seulement au niveau des installations de la Crtv, mais aussi sur toute la ville de Buea.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé