Société › Société

Crise anglophone : un officier de police brûlé vif à Bamenda

Crise anglophone (c) Droits réservés

Des individus armés ont brûlé un jeune officier de police samedi à Bamenda.

La victime s’appelait Tidike Joël. Le jeune homme était originaire de l’Adamaoua. Il avait intégré les forces de police au courant de l’année 2000. Le 16 mars dernier, il a été capturé dans le quartier d’Alabukam (Bamenda, région du Nord-Ouest) par de présumés sécessionnistes qui l’ont ensuite aspergé d’essence et brûlé.

Des sources ont confié à Journalducameroun.com que les forces de sécurité ont fait une descente sur les lieux pour secourir l’infortuné, seulement ils sont arrivés trop tard. Elles se sont alors lancé à la poursuite des présumés sécessionnistes. Un échange de coup de feu a eu lieu et les populations ont été contraintes de rester chez elles.

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé