Société › Société

Crise anglophone: une trentaine de séparatistes tués en 10 jours

Les armes saisies par l'armée (c) Droits réservés

L’armée fait le bilan de ses opérations dans les départements du Donga Mantung, du Bui et Ngoketunjia entre le 31 janvier et le 10 février 2019.

29 séparatistes armés ont été tués dans le Nord-Ouest entre le 31 janvier et le 10 février. Principalement dans les départements du Donga Mantung, du Bui et du Ngoketunjia. C’est l’armée du Cameroun qui fait le bilan ce 23 février.

Dans le Donga Mantung, 5 séparatistes tués, 10 dans le Bui et 14 dans le Ngoketunjia.

Lire aussiCrise anglophone : 14 sécessionnistes tués dans le Nord-Ouest

Dans le détail, les opérations de l’armée contre la «nomadisation» des combattants sécessionnistes ont abouti à la destruction de 4 bases séparatistes (2 dans le Donga Mantung et 2 dans le Nkogketundjia).

137 armes saisies, 357 munitions, 23 motos détruites, 4 motos saisies ainsi que 7 groupes électrogènes. L’armée fait également état d’un « important stock de gris-gris détruits».

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé