Société › Société

Déchets électriques et électroniques: le Cameroun compte recycler 5000 tonnes par an

Lancement du projet Weecam au Cameroun

L’inauguration de la première année d’exécution du projet Weeecam s’est déroulée ce 19 mars. Le projet en cours au Cameroun, vise au recyclage et à la valorisation des déchets d’appareils électroniques. La cérémonie a eu lieu à Yaoundé.

Assainir le milieu de vie des populations urbaines par la collecte et la valorisation des déchets d’équipements électriques et électroniques, est un projet déjà en cours au Cameroun.

L’initiative Weeecam ou recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) est porté par les Organisations non gouvernementales La Guilde et La Solidarité technologique. Elle a été lancée l’année dernière et le projet est unique sur le continent africain.

Une aubaine pour le Cameroun

Sur le plan économique, Weeecam prévoit de créer 157 emplois et d’opérer des transferts de technologie. De plus, sur le plan environnemental, il compte recycler 5000 tonnes de déchets de ce type par an et en traiter environ 3900 tonnes localement. Pour le ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la nature, Pierre Hele: «ce projet nous permettra de gérer de façon rationnelle notre production de déchets électriques (…) une situation qui revêt davantage d’intérêt auprès du secteur informel».

Sur le plan social, Weecam permettra d’avoir sur le marché des milliers d’appareils reconditionnés à bas coût ce qui contribuera à réduire la fracture numérique observée dans le pays, dans le domaine des TIC.

Le projet des deux Ong aborde plusieurs problématiques de développement: l’économie numérique, le développement urbain, l’électrification rurale.

En 2011, avec l’appui de la coopération française et de l’Ong La Guilde, La Solidarité technologique crée le premier centre de recyclage des D3E d’Afrique centrale dont le siège est à Yaoundé. Le recyclage des déchets électriques et électroniques proprement dit commence en 2013, dans certaines entreprises de la place.

Le projet des deux associations envisage au Cameroun, la construction d’une usine de 2500 m2 à Douala, l’ouverture progressive de 12 points de collecte à Douala et Yaoundé. En rappel, le Cameroun de concert avec la communauté internationale célébrait le 18 mars, la journée mondiale du recyclage.

 

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé