Santé › Actualité

Déjà plus de 30 millions de pertes au Centre des urgences de Yaoundé

Selon le Dr Bitang à Mafok, à près de cinq mois de fonctionnement, les insolvabilités sont énormes. D’où l’organisation d’une levée de fonds par l’Agence de coopération internationale de la Corée

Elle aura lieu jeudi, 03 décembre 2015, la levée de fonds qu’organise l’Agence de coopération internationale de la Corée en faveur du Centre des urgences de Yaoundé (Cury). Cette action découle des pertes enregistrées par le Centre. Elles s’élèvent à plus de 30 millions de F, les insolvabilités de certains usagers, à près de cinq mois seulement de fonctionnement, précise le directeur de cette structure de santé, Dr Louis Joss Bitang à Mafok.

D’après lui, le Cury n’a pas vocation à faire des bénéfices, mais à sauver des vies. Mais pour cela, il lui faut une autonomie financière pour assurer sa mission principale : lever l’urgence et solliciter le paiement par la suite, explique-t-il, dans le quotidien national, édition du mardi, 01 décembre 2015. Avec ces pertes déjà « énormes », si rien n’est fait en 2016, « l’on en sera à plus de 60 millions ». « Pourtant, poursuit le directeur, l’Etat a mis à la disposition de la structure un fonds de démarrage en termes de médicaments, équipements et consommables. Mais à force de prendre en charge des patients tous les jours, le fonds est en train de s’amenuiser, alors que le renouvellement ne suit pas. Et dans les prochains mois, le Centre ne pourrait même plus s’occuper des personnes qui peuvent payer ».

Sur les 4263 patients reçus ou sauvés au Cury depuis juin 2015, mois de lancement de ses activités, beaucoup sont partis sans régler leur ardoise, rapporte le quotidien. Parmi eux, l’on dénombre des indigents, des accidentés, des victimes de la justice populaire mais aussi des malades de « mauvaise foi » qui disent avoir « entendu que la prise en charge est gratuite, alors qu’elle ne l’est pas ». Le Centre reçoit en priorité les accidentés de la voie publique, les victimes d’accidents vasculaires cérébraux et des infarctus du myocarde. La prise en charge de ces cas coûte cher et tous les patients devraient le savoir, a insisté le directeur. Il lui arrive parfois de faire des réductions, mais « il est impossible de continuer à fonctionner ainsi.

Suite à un appel lancé à l’endroit de ses partenaires, le gouvernement coréen a décidé de soutenir le Centre des urgences de Yaoundé. Durant le point de presse organisé lundi à son siège en présence de tous ses responsables, Dae Young Noh, représentant adjoint de l’Agence de coopération internationale de la Corée (Koica), a annoncé l’organisation d’une levée de fonds. L’évènement qui bénéficie de la collaboration de l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun est prévu jeudi au siège de cette agence au quartier Bastos à Yaoundé. Tout le monde y est attendu. Membres du corps diplomatique, du gouvernement, de la société civile et anonymes. La survie du Centre des urgences de Yaoundé en dépend.


Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé