Personnalités › Jeunes talents

Edimo, la révélation en athlétisme aux jeux-U de Dschang 2011

Le jeune garçon qui a été sacré champion dans les courses de vitesse nourrit également des ambitions dans le football

Usein Bolt de Ngaoundéré, ses coéquipiers l’ont volontairement surnommé ainsi, pour lui marquer leur reconnaissance quant à l’exploit qu’il a réalisé lors des jeux universitaires de Dschang. Trois médailles en or remportées au 200m, 4X100m et 4X400m relais, et auxquelles s’ajoutent un autre métal de bronze, le tout obtenu avec de très bonnes performances, menaçant le record des jeux, à quelques secondes seulement du record national. Ces performances qui l’ont d’ailleurs fait prendre une longueur d’avance sur son coéquipier Mahamat, de l’Université de Ngaoundéré, ayant remporté le même nombre de récompenses.

Le calme plat d’Edimo ne laissait pourtant pas présager un tel succès, lorsqu’il faisait ses premiers pas dans ce domaine de l’athlétisme. Le trotter avait plutôt une passion nourrie du football, qu’il n’a d’ailleurs pas abandonné. C’est comme il aime à le rappeler, l’un de ses amis d’équipe par ses démarcations dans la course qui lui demande de s’investir dans l’athlétisme. Le jeune homme âgé de 23 ans fait alors sa première sortie en compétition lors des Dixiades 2008 à Yaoundé, où son talent a attiré plus d’une attention. Seul son coach et ceux avec qui il a ardemment préparé les jeux U, pourrait en témoigner compte tenu de son caractère très effacé. Un talent vivement récompensé, à la grande satisfaction de l’ensemble de la délégation présente à Dschang, qui par le biais de ces victoires répétées, à été propulsée tout d’un coup, à la quatrième place du classement.

A deux ans seulement de sa sortie de l’institution des berges du lac Dang, le renard des pistes a encore beaucoup à donner, alors qu’il n’est qu’à sa première participation aux jeux universitaires. Le Usein Bolt de Ngaoundéré n’avait même pas quitté la piste d’athlétisme qu’il était déjà courtisé par ses principaux adversaires vaincus de l’Institut Nationale de Jeunesse et de Sport (Injs). Mais difficile de dire ses ambitions futures, Edimo pense se sentir à l’aise partout où il se trouve, à condition qu’il n’ait aucune restriction dans la pratique de ce sport qu’il considère comme sa deuxième vie.

Edimo, la star des Jeux-U de 2011
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé