› Eco et Business

Le Gicam lance un Centre de développement des PME

Il s’agit de l’organe spécialisé du groupement en charge de l’accompagnement des PME.

Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) a lancé, le 17 avril dernier, son Centre de développement de la PME (Cdpme). Il s’agit, de l’avis du management du Gicam, d’un outil d’accompagnement des Petites et moyennes entreprises locales qui font face à des problèmes spécifiques, ainsi qu’à des obstacles, parfois structurels, auxquels elles sont confrontées.

Selon le président du Gicam, Célestin Tawamba, la création du Cdpme est une étape de l’ambition du groupement inter-patronal, qui veut devenir une institution de services, apportant des solutions aux entreprises en nécessité. Galop d’essai avec les PME, qui, faut-il le rappeler, forment plus de 90% du tissu national des entreprises et contribuent à 35% au Produit intérieur brut selon des chiffres fournis par le ministère de l’Economie. «Il n’existe pas de grandes entreprises sans PME et il n’existe pas d’économie forte sans un tissu de PME bien structurées», explique Célestin Tawamba pour montrer l’importance du nouveau centre.

Selon lui, en effet, le Cdpme s’attellera entre autres à renforcer la compétitivité des Pme/Pmi (à travers la formation, le montage de business plan, l’accompagnement et le conseil, l’aide à l’amélioration de la gouvernance d’entreprise…); l’appui à la recherche de financements (préparation de plans d’affaires bancables, mise en relation avec les établissements financiers) et le développement d’opportunités d’affaires. Le Centre devrait, en outre, assurer de la veille informationnelle, faciliter des procédures administratives, etc.

A la suite du président du Gicam, la directrice de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour l’Afrique centrale, Vera Lucia Paquete-Perdigao, a pris la parole pour souhaiter bon vent au Gicam dans cette nouvelle aventure et renouveler la disponibilité du Bureau international du travail à œuvrer à ses côtés. Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, a, quant à lui, salué « la dextérité et la célérité avec lesquelles le GICAM essaie d’aller de l’avant », en faisant bouger les choses. Le membre du gouvernement a également suggéré une synergie entre organisations patronales. En outre,  Laurent Serge Etoundi Ngoa a  annoncé la création prochaine, par le gouvernement, de dix centres de développement des PME dans les dix régions du Cameroun. « Aucune initiative n’est de trop. […] Les PME doivent acquérir leur compétitivité avec des moyens multiformes», a-t-il déclaré.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé