International › APA

La morgue de l’hôpital national de Bissau cambriolée

Du matériel servant à la conservation des cadavres ainsi que des câbles électriques utilisés dans l’incinération des déchets hospitaliers ont été volés à la morgue du principal hôpital de la Guinée-Bissau, a annoncé Agostinho Semedo.Selon le directeur de l’hôpital national « Simão Mendes», les faits se sont déroulés jeudi matin malgré l’installation d’un poste de police à l’intérieur de l’infrastructure sanitaire. « Il me semble que la police ne fait pas son travail », a regretté M. Semedo qui faisait face à la presse jeudi.

Selon lui, « les câbles électriques fournissant de l’électricité à l’unité de combustion des ordures et des déchets hospitaliers ont été endommagés» durant le vol.

En outre, « les assaillants ont dérobé un compresseur dans la morgue », a ajouté le directeur de la structure hospitalière.

La morgue de l’hôpital national « Simão Mendes » dont l’équipement a été fourni par la Banque africaine de développement (Bad) a une capacité de stockage de quatre corps.

Pour éviter que l’hôpital ne soit plus la cible des voleurs, M. Semedo a sollicité l’aide des forces armées dans le cadre de leurs patrouilles dans la capitale, Bissau.

L’hôpital national Simão Mendes dispose d’une deuxième chambre de conservation de cadavres mais elle est moins équipée que celle qui a été cambriolée.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé