Politique › Institutionnel

Le Conseil de sécurité appelé à inscrire le cas du Cameroun à son agenda

Un panel de Human Rights Watch.

HRW a appelé lundi le Conseil de sécurité à inscrire la situation au Cameroun  parmi les sujets à son ordre du jour officiel régulier.

Human Rights Watch appelle le Conseil de sécurité de l’Onu à aller plus loin en inscrivant l’examen de la crise humanitaire dans les régions camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à l’ordre du jour de ses réunions régulières.

L’instance est réuni ce 13 mai à New York, à l’invitation des Etats-Unis afin d’adresser au gouvernement camerounais et aux séparatistes un appel à mettre fin aux violences dans la zone anglophone.

Peu suffisant pour Human Rights Watch qui demande  au Conseil de sécurité d’ «envisager d’infliger des sanctions ciblées à certains personnages de haut rang des deux côtés qui portent une responsabilité pour les graves abus commis».

L’ong  voudrait par ailleurs que le Conseil de sécurité fasse savoir « publiquement aux groupes armés séparatistes que leurs chefs seront tenus responsables des graves crimes commis par leurs combattants ».

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé