Sport › Football

Ligue 1: Les performances des camerounais en clubs

Montpellier de Bédimo redresse la barre, Nancy de Ndy Assembé coule, Landry Nguemo de Bordeaux livre un match solide, mais aussi Jean Armel Kana Biyik, Jean II Makoun, Paul Alo’o Efoulou…

Dimanche 11 novembre, en clôture de la 12ème journée de Ligue 1, on n’a pas vu un grand PSG en déplacement à Montpellier. Il en est donc revenu en petit leader de Ligue 1, avec zéro marge sur ses deux poursuivants directs, Marseille, lui aussi contraint au nul dans les dernières minutes face à Nice (2-2), et Lyon, qui n’a pas fait mieux contre Sochaux (1-1). Autre point commun entre les trois équipes de tête : elles ont toutes ouvert le score, et se sont toutes fait rejoindre. Bref, un festival d’occasions manquées. A la fin de la rencontre, le latéral gauche camerounais de Montpellier en s’adressant au reporter de l’Equipe reconnaissait que son club n’a pas fait un grand match : « C’est un mauvais point parce qu’on a longtemps joué à dix contre onze. Et c’est un bon point au regard de notre situation et de notre capacité à revenir dans le match. Quelques rencontres plus tôt, on aurait perdu. On redresse la barre petit à petit. Il est juste frustrant qu’on ait baissé d’intensité quand on s’est retrouvé à onze contre dix. ( .). Il y avait du jeu et du mouvement. La répétition des matches commence à peser. On sait que la saison sera difficile. Il faut continuer à travailler et casser cette spirale négative. Il faut continuer à emmagasiner des points et rester solidaires. On a redressé la barre. Il faut continuer sur cette série où l’on ne perd pas, c’est important. «On se dit qu’à force de ne pas marquer, on va encaisser un but en contre ou sur une balle déviée… C’est simplement une question de confiance ».

En ouverture de cette 12ème journée, Lille a battu Brest 3-1. Grâce à Erding, Alessandrini et Pitroipa, Rennes signe un deuxième succès à l’extérieur et se replace à la cinquième place. Généreux après le repos, les Nancéiens, qui ont manqué un penalty par Paul Alo’o Efoulou, entré en fin de partie, coulent en récoltant un neuvième revers en douze journées. Côté rennais Jean Armel Kana Biyik et Jean II Makoun ont fait match correct. Tout comme Aurélien Chedjou avec son club de Lille. Dominateur face à des Brestois craintifs et limités sur le plan offensif, Lille, grâce au deuxième but de l’ivoirien Bonaventure Kalou en L1, a réagi après la déroute en C1. Les Dogues signent un cinquième succès en championnat et se repositionnent à la quatrième place.

Globalement dominateur, Marseille de Nicolas Nkoulou, titulaire, n’a pas su être suffisamment solide mentalement, avec un but en fin de match, et physiquement, notamment dans la dernière demi-heure, pour l’emporter. Courageux, les Niçois accrochent leur septième match nul de la saison. Dimanche après midi, Bordeaux a laminé Lorient sur ses terres 4-0. Énième et inquiétante déroute pour Lorient, inoffensif dans le jeu et surtout très fragile en défense, notamment sur les coups de pieds arrêtés. Bordeaux a livré un match solide, bonifié par un très bon Landry Nguemo, auteur d’un match remarquable dans la récupération et la relance. Le valenciennois Gaétan Bong, malgré son absence sur le deuxième but de Bastia, a également fait un match correct et contribué ainsi à la victoire des siens 3-2. Face à des Corses, qui disputaient leur troisième match en six jours, Valenciennes, sans Vincent Aboubakar, s’est imposé pour la première fois de son histoire à Bastia, grâce à l’algérien Kadir (doublé) et Dossevi et confirme son statut de meilleure attaque de L1.

Landry Nguemo de Bordeaux, auteur d’un match remarquable
sudouest.fr)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé