› Présidentielle 2018

Maurice Kamto : « Je n’ai jamais incité à l’insurrection »

©Droits réservés.

Le vainqueur auto-proclamé de la présidentielle camerounaise dit n’avoir jamais appelé des gens à un soulèvement.

Quel sens donné aux paroles prononcées lundi par Maurice Kamto en lien avec le récent scrutin au Cameroun? Lui en tout cas est clair : il « n’a jamais incité à l’insurrection [soulèvement qui vise à renverser le pouvoir établi, Ndlr] ». Il a seulement appelé à « un changement dans la paix », a-t-il déclaré dans une interview publiée ce mardi sur le site de Libération, avant d’ajouter : « J’ai offert des garanties d’immunité au président sortant ».

Maurice Kamto a revendiqué, lundi, sa victoire à l’élection présidentielle du dimanche 7 octobre 2018. Une réaction qui vise sans doute à faire pression sur le gouvernement camerounais, sur qui pèsent des accusations régulières de fraudes lors des scrutins. Il a indiqué qu’il contesterait les résultats qui ne consacrent pas sa victoire. Dans la légalité toutefois.

« Mais la légalité ne vaut que si les lois sont justes. Cessons de croire que les institutions bancales de ce pays sont crédibles», souligne-t-il.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé