Politique › Institutionnel

Parlement panafricain: Roger Nkodo Dang apporte sa touche camerounaise

Le président du PAP a présidé lundi à Midrand l’ouverture de la première session ordinaire de la quatrième législature. Mardi, il a présenté le rapport d’activités du parlement durant l’intersession

«Quelque chose a changé avec la présidence camerounaise», a commenté Mme Maite Nkoana-Mashabane, ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération. Au titre des innovations apportées par l’honorable Roger Nkodo Dang, président du Parlement panafricain (PAP) depuis mai 2015, la diplomate souligne que depuis sa dernière visite qui remonte à deux ans, il y a eu un changement radical dans la décoration du siège du PAP. Entre autres «l’instauration de l’écharpe pour chaque parlementaire et même le port de la toge par le président et les clercs». Mais en plus de ces éléments de décor, le président camerounais de la chambre a présidé avec brio, le 05 octobre 2015, au Gallagher Convention Centre de Midrand, la séance d’ouverture de la première session de la quatrième législature.

Une cérémonie solennelle marquée par la présence du représentant personnel du chef d’Etat sud-africain, Mme Maite Nkoana-Mashabane. Le message lu au nom du président Jacob Zuma a mis un accent particulier sur la place du PAP dans la marche résolue de l’Afrique vers son émergence. Et surtout les enjeux de la participation africaine au sommet de Paris sur les changements climatiques. A ce sujet, Roger Nkodo Dang et son invitée spéciale sont d’accord pour aller défendre une position commune.

Un peu plus tôt dans la matinée, avant l’arrivée et l’accueil de l’invitée spéciale, le président Roger Nkodo Dang a également présidé le rituel de prestation de serment de 20 nouveaux membres de l’hémicycle africain. C’est ainsi que Marie Claire Moampea et Sylvestre Naah Ondoua, sénateurs camerounais, ont prêté serment lundi au hall de la salle de plénière Idriss Ndélé Moussa. Ils remplacent les députés Marie Rose Nguini Effa et Njingum Musa. Sur la liste des nouveaux membres du PAP, cinq députés burundais étaient concernés. Mais, leur désignation n’a pas encore formellement été acceptée par l’Union africaine, d’où leur absence.

Hier mardi 6 octobre, l’honorable Roger Nkodo Dang a présenté le rapport d’activités du parlement durant l’intersession, c’est-à-dire depuis son élection en mai dernier jusqu’à cette nouvelle session. Dans l’après-midi, l’ancien ministre d’Etat français, Jean Louis Borloo, a présenté aux députés africains son projet « électricité pour toute l’Afrique ». Il a d’ailleurs été reçu en audience dimanche 4 octobre dernier par le président du PAP à sa résidence au 8 South Sandton Road à Johannesburg.

Roger Nkodo Dang, président du Parlement panafricain.
Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé