Présidentielle 2018 › Akere Muna

Présidentielle 2018 : Akere Muna promet de traquer les voleurs de fonds

Le candidat du Fpd a tenu un grand meeting au stade Cicam de Douala ce jeudi 27 septembre. Il y a présenté son projet de société.

Des bus s’immobilisent près du stade Cité Cicam ce jeudi 27 septembre 2018. Des jeunes, vêtus de tricots à l’effigie d’Akere Muna, en descendent. Ils tiennent dans les mains des pancartes et des bulletins de vote de couleur orange du candidat à la présidentielle investi par le Front populaire pour le développement (Fpd).

Il est bientôt 18h. Une voiture personnelle traverse le milieu du stade et s’immobilise non loin du podium. Des jeunes accourent et entourent la voiture. On a reconnu à bord, l’artiste Longue Longue. Le véhicule reste ainsi immobilisé près de 10 minutes. « Libérez la voiture du libérateur !», crie au micro Paul Mahel, le porte-parole d’Akere Muna.

Longue Longue

Les jeunes s’exécutent. L’artiste Longue Longue en descend. Il est acclamé. Il salue le public avec sa chanson « Ayo Africa ». «Le pays décourage. Si on était bien au Cameroun, on devait aller faire quoi en Libye ou au Gabon ?», s’interroge le chanteur qui dit avoir interrompu sa tournée au Canada pour apporter son soutien au promoteur du mouvement Now.

Lorsqu’Akere apparait sur la scène, il est vêtu d’un pantalon jean, d’une chemise et d’une casquette. Il a une écharpe autour du cou. Longue Longue l’accueille en reprenant un bout d’une de ses chansons bien connues. « La vie de tout un chacun est tracé/ On ne change pas le destin/ S’il est dit que tu seras président, tu le seras ééé », chante –t-il.

Une farce de l’expérience

L’artiste invite ensuite le public à reprendre en chœur un refrain improvisé pour inviter le chef de l’Etat à quitter le pouvoir. «Papa tu es fatigué/ pardon vas te reposer». Tout le monde chante.

Dès sa prise de parole, Akere Muna fait savoir qu’en se rendant au stade il a aperçu à travers toute la ville, des affiches du candidat du Rdpc avec le slogan « la force de l’expérience ». Mais pour le candidat du Fpd, il s’agit plutôt de 36 ans de « vol », de « détournement », de « misère ». « 36 ans sans route, sans électricité. Ils mobilisent 50 milliards F. Cfa pour les élections mais 15 millions F. Cfa pour les candidats », déplore Akere Muna. Qui fait savoir qu’il s’agit plutôt d’une farce de l’expérience.

Traquer les fonds volés

Un interprète en langue de signes traduit instantanément le message du candidat du Fpd. Pour Akere Muna, les jeunes sont l’avenir du pays. Il promet à ces jeunes – près d’un millier mobilisé au stade – que s’il est élu président, il sera possible dans les trois prochains mois de consulter sur son téléphone portable, le prix de vente du pétrole et de l’or camerounais. Il promet aussi de lutter contre la corruption.

« J’ai été activiste pour les Droits de l’homme et contre la corruption. J’ai passé 30 ans dans ce combat. Je connais traquer les fonds volés. Tous ceux qui ont pris notre argent pour mettre dans des comptes à l’étranger. J’arrive. Je connais les noms. Je connais les banques. Un conseil : qu’ils apprennent à nager », a-t-il mis en garde.

Akere Muna a en outre détaillé des chapitres de son projet de société. Pour lui, le peuple doit être au centre de l’action du gouvernement. « Nous en avons marre de ce gouvernement par le gouvernement et pour le gouvernement. Je vais voyager en vol commercial. Je ne veux pas qu’on m’appelle Son excellence. Monsieur le président me suffit. Le 07 octobre je vous convie à reprendre notre pays parce que trop c’est trop ».

Le candidat à la présidentielle était accompagné par le maire de Yabassi, Habiba de l’Union des populations du Cameroun (Upc) Alice Sadjo de l’Afp, Dieudonné Yebga du Manidem et l’artiste Coco Ateba qui a clôturé le meeting en chansons.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé