Présidentielle 2018 › Cabral Libii

Présidentielle 2018 : Cabral Libii rejette l’idée de la coalition à 2-3 candidats

Maurice Kamto, Cabral Libii et Richard Bona. (c) Droits réservés.

Le candidat du parti Univers ne semble pas séduit par l’idée de se plier à cette forme de mutualisation. Il souhaite un rassemblement des forces de l’ensemble des candidats de l’opposition.

Dans une publication faite sur sa page Facebook le samedi 29 septembre 2018 dernier, l’artiste camerounais Richard Bona a été le premier à lancer l’appel aux principaux challengers du RPDC à s’unir avant le 07 octobre. « A mes chers frères Akere Muna, Cabral Libii, Maurice Kamto, Joshua Osih. Je ne pourrais commencer cette petite note sans vous féliciter et saluer tout le travail abattu jusqu’ici par vous et vos équipes. Votre dévouement, vision et leadership à chacun de vous sont exemplaires. Vous seuls (leaders d’opposition) pouvez à ce jour libérer ce peuple à l’agonie…Il s’en souviendra et vous sera à jamais reconnaissant… Veuillez regarder cela de plus près, écartez vos divergences et lancez un travail de front uni pour le peuple … Et débarrassez-vous de ce nuage imminent de destruction qui se produit au Cameroun … », a-t-il écrit.

Le jour suivant, alors qu’il animait son meeting à l’esplanade du stade Omnisports de Yaoundé, Maurice Kamto est allé dans le même ordre d’idées. « Je tends la main à mes frères de l’opposition. Nous sommes à un moment critique. Nous sommes à 06 jours de l’élection. Même si c’est deux candidats, présentons une candidature unique (…) Je n’ai pas cessé de travailler dessus et j’ai bon espoir », a proposé le candidat du MRC.

Seulement, au soir du dimanche 30 septembre 2018, le coordonnateur du Mouvement 11 millions de citoyens, en campagne dans le département de la Menoua (région de l’Ouest), a réagi. Invité sur les antennes de la Radio Balafon après son meeting, Cabral Libii déclare : « Je suis partant pour une coalition avec tous les candidats. Je ne suis pas partant pour une coalition à 2 où à 3. Ce que le peuple veut, c’est que tous les candidats se mettent ensemble. Non pas que deux ou trois se mettent ensemble. Je ne partage pas cette perspective ». Une réponse qui indique clairement que l’option de la coalition partielle des candidats de l’opposition l’intéresse moyennement.

Pourtant, en juillet dernier, au cours de l’émission dénommée « La grande interview » sur Canal 2 international, Cabral Libii suggérait un vote entre les huit candidats pour déterminer lequel porterait l’opposition lors de la présidentielle 2018. « Au point où on en est, je ne reviendrai plus sur les primaires. Parce que depuis janvier, j’avais fait des publications dans les journaux, notamment Mutations, démontrant comment on pouvait organiser les primaires. On est à deux mois des élections. Ce que je suggère c’est que les 8 se retrouvent dans une salle et que nous procédions à des primaires entre nous ! C’est-à-dire que nous sommes 8 autour d’une table. Chacun prend un bout de papier, il écrit le nom de celui dont il pense qu’il peut être le leader de nous tous. Il ne vote pas pour lui-même, mais pour l’un des 7 autres. Après, nous dépouillons ensemble. Celui qui a la faveur de ce dépouillement est le candidat de nous tous », avait-il expliqué, rappelant que la coalition n’est pas un projet de société.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé