Présidentielle 2018 › Garga Haman Adji

Présidentielle 2018 : la lutte contre la corruption en priorité pour le candidat de l’ADD

Garga Haman Adji (à l'extrême gauche), candidat à la présidentielle 2018. ©Droits réservés.

Garga Haman Adji bâtit son programme sur ce combat, autant qu’il souhaite promouvoir les valeurs de démocratie, de transparence et bonne gouvernance.

Le programme politique de l’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD), qui a pour candidat Garga Haman Adji, accorde la priorité à la lutte contre la corruption, la promotion de la transparence et de la bonne gouvernance. L’ex-ministre de la Fonction publique a dévoilé son plan dans une récente interview.

Garga Haman, qui se présente pour la troisième fois à l’élection présidentielle, défend le même programme depuis 2004. « Je n’ai jamais été limogé dans aucun poste de responsabilité qui m’a été confié au service de l’État. Ma force a toujours été la recherche de la compétence avec la vérité et de la justice comme mes leitmotivs. C’est sur ces principes que j’ai bâti mon combat contre la corruption », a-t-il déclaré.

Le candidat, par ailleurs membre de la Commission nationale anti-corruption (Conac), ajoute que certains points de son programme s’inspirent de son expérience et de ses recherches alors qu’il était encore en fonction au ministère de la Fonction publique.

Dans son combat de lutte contre la corruption, il a créé l’organisation non-gouvernementale Bonne conscience, sept ans avant la création de la Conac par l’Etat. Cette organisation a pour objectif de combattre la corruption sous toutes ses formes dans la société.

 

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé