Présidentielle 2018 › Adamou Ndam Njoya

Présidentielle 2018 : les projets d’Adamou Ndam Njoya en matière d’éducation

(c) Droits réservés

Le candidat de l’Udc envisage de mettre en place un système d’excellence scolaire qui débuterait dès la maternelle et de pousser la professionnalisation de l’enseignement.

Adamou Ndam Njoya, s’il venait à être élu troisième chef d’Etat du Cameroun au terme du scrutin du 7 octobre 2018, envisage d’apporter des réformes au système éducatif camerounais.  La « nouvelle éthique de l’éducation » que prône le président de l’Union démocratique du Cameroun (Udc) se résume dans la vision d’excellence académique dès la maternelle et la professionnalisation des enseignements.

« Il est question d’un engagement commun, par tous, et à tous les niveaux de participation à une éducation nationale de production et de performance tournée vers les sciences, les techniques et les technologies. Des enseignants créatifs, innovants qui vont initier nos enfants dans tous les domaines, milieux, secteurs de la vie : vie humaine, faune, flore, art, culture, santé, environnement, sport… »

Il est également question pour Adamou Ndam Njoya de mettre en œuvre une formule d’éducation qui faciliterait l’éclosion du sentiment national.

Les actions qu’Adamou Ndam Njoya et son gouvernement mènerait hypothétiquement :

  • Organisation des états généraux de l’éducation nationale et application immédiate des résolutions consensuelles ;
  • Révision du Statut de l’Enseignant ;
  • Scolarisation obligatoire sans distinction du genre, et la gratuité effective de l’enseignement dans le secteur public ;
  • Engagement de la lutte contre le travail et l’exploitation des enfants ;
  • Effectivité du bilinguisme et, enseignement des langues nationales ;
  • Promotion de l’éducation morale et éthique à tous les niveaux ;
  • Développement des infrastructures et structures du système éducatif dans un contexte de décentralisation effective ;
  • Création et équipement des laboratoires, des ateliers et des bibliothèques à différents niveaux ;
  • Suppression des droits universitaires ;
  • Réinstauration des bourses à différents niveaux ;
  • Amélioration des conditions des recherches scientifiques, techniques et technologiques ;
  • Utilisation des matériaux locaux avec application des résultats au sein de la Cité.
  • Création des prix de la créativité et des recherches appliquées.

 

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé