› Eco et Business

Téléphonie mobile: Camtel se lance dans la concurrence

La société publique des télécommunications a reçu vendredi la quatrième licence après celles déjà accordées à Viettel Cameroon S.A, Orange et MTN Cameroon

La société publique des Télécommunications (Camtel) a reçu ce vendredi, 26 septembre 2014, la quatrième licence d’exploitation de la téléphonie mobile au Cameroun. La convention d’exploitation a été signée à Yaoundé entre le Président du conseil d’administration de Camtel, Victor Mukete, et le ministre des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam. La licence accordée à Camtel a une durée de 15 ans. L’opérateur historique des télécommunications au Cameroun se lancera sur un marché qui compte actuellement trois sociétés : MTN Cameroon, Orange, Viettel Cameroon S.A.

Corriger une erreur stratégique ?
Cette quatrième licence accordée à Camtel peut être perçue comme une stratégie du gouvernement pour permettre à l’entreprise de se remettre en selle dans un secteur qu’elle croyait dévolu au privé. On se souvient que l’opérateur public des télécommunications avait vendu «Camtel Mobile» aux Sud-africains MTN en février 2000. Aujourd’hui, MTN Cameroon est devenue le leader du marché camerounais de la téléphonie mobile avec 10 millions d’abonnés au mois de juin 2014, devant Orange qui en compte six millions.

On sait par ailleurs que Camtel, qui exploite actuellement les préfixes 2 et 3 dans le plan de numérotation du Cameroun, lui donnant ainsi une capacité de 20 millions de numéros, dispose d’un parc d’à peine 1 millions d’abonnés. Les chiffres sont officiels et contenus dans un dossier de presse rendu public par l’ART le 24 septembre dernier.

Camtel, initialement cantonné à la téléphonie fixe, s’était déployé sur le segment du mobile avec la technologie CDMA à travers les CT phone (téléphones mobiles permettant d’avoir des numéros du fixe de Camtel). Visiblement, la mayonnaise n’a pas pris et la société veut se redéployer vers le GSM comme les autres opérateurs.

«Camtel exploite depuis l’année 2006 la technologie CDMA. Elle a des itinérances, elle évolue mais la possession qui vient d’être faite, ce n’est pas sur la technologie CDMA que la Camtel possède déjà, c’est la technologie GSM», a indiqué le ministre des Postes et des Télécommunications au cours de la cérémonie de signature de la convention avec Camtel vendredi.

Le jeu de la concurrence
Pas sûr que ce soit une nouvelle rassurante pour certains opérateurs privés, à l’instar de MTN Cameroon et Orange. Camtel a déjà le monopole sur l’exploitation de la fibre optique ; Le troisième opérateur, Viettel Cameroon S.A., qui opère au Cameroun sous la marque commerciale Nexttel, a lancé ses activités le 18 septembre dernier avec une exclusivité sur l’exploitation de la technologie 3G au Cameroun pendant deux ans.

A l’autre bord, cette nouvelle concurrence devrait permettre de voir une baisse des prix de communication et donner au consommateur plus de choix au niveau de l’offre.


Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé