› Société

Accident d’Eseka : La dotation spéciale du chef de l’Etat bientôt remise aux victimes

C’est la quintessence d’un arrêté du premier ministre Philémon Yang signé le mardi 17 juillet 2017.

Les victimes du déraillement d’Eséka du 21 octobre 2016 pourront bientôt rentrer en possession de la dotation spéciale de un milliard de francs CFA promise par le chef de l’Etat Paul Biya le 23 mai dernier. Le Premier ministre Philémon Yang vient de signer un arrêté « portant création, organisation et fonctionnement du comité interministériel chargé d’encadrer la répartition de la dotation spéciale d’un milliard accordée par le chef de l’Etat au titre de l’assistance financière aux victimes de l’accident ferroviaire survenue le 21 octobre 2016 à Eséka ».

On peut retenir de cet arrêté que le comité aura, entre autres missions, d’établir la liste des victimes ou encore de définir les modalités de mise à disposition effective de ladite assistance. Le comité sera présidé par le ministre secrétaire général des services du Premier ministère, Seraphin Magloire Fouda. Comme membres, le comité comptera les ministres des Transports, des Finances, de la Santé publique, des Affaires sociales, de l’Administration territoriale, et du Contrôle supérieur de l’État. On retrouvera aussi le secrétaire d’État chargé de la Gendarmerie, le délégué général à la Sûreté nationale et 3 représentants du Premier ministère et du ministère de la Justice. L’équipe sera assisté d’un secrétariat technique.

A lire aussi : La commission de Paul Biya accable Camrail.

Les membres de ce comité ne travailleront pas contre rémunération. Cependant, les charges nécessaires au fonctionnement seront supportées par le budget de l’État. Le comité dispose d’un délai de 3 mois pour soumettre  un rapport final au Premier ministre sur la répartition de cette dotation spéciale du président de la République, et le reste de la procédure va se poursuivre dans le cadre des concertations spécifiques regroupant toutes les administrations concernées.

La dotation spéciale d’un milliard du président Biya est une assistance financière ponctuelle, en guise de solidarité nationale à l’endroit des victimes ou de leurs ayants droit.

 

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé