› Eco et Business

France-Cameroun: 38 milliards de F CFA supplémentaires pour le C2D

Les deux parties ont signé un avenant en début de semaine à Yaoundé portant sur une valeur de 38 milliards de F CFA, montant que le Cameroun devait rembourser en 2015

Le Cameroun et la France ont signé un avenant d’une valeur de 38 milliards de F CFA, mardi dernier, 28 avril, à l’occasion de la tenue de la neuvième session du Comité d’orientation et de suivi du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).

La France a décidé que cet argent, dont le Cameroun devait s’acquitter dans le cadre du remboursement de sa dette au cours de l’exercice en cours, servira à soutenir les dépenses militaires et les finances publiques du pays, confronté à d’importants défis sécuritaires et économiques. Par l’avenant signé mardi, la France a différé l’échéance des remboursements qui étaient attendus au cours de l’exercice 2015.

On a appris au cours des travaux que le volume des décaissements au cours de l’exercice 2014 a quasiment doublé pour se situer à 82 milliards de FCFA, contre un peu plus de 40 milliards de F CFA en 2013. Mais on dénote encore une utilisation insuffisante des financements, comme l’a reconnu le ministre camerounais des Finances; 129 milliards de F CFA sont encore en souffrance à la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac).

Le C2D est un mécanisme mis en place par la France depuis l’atteinte du point d’achèvement par le Cameroun de l’Initiative Pays pauvres très endettés (PPTE) en 2006. Il permet au Cameroun de transformer son désendettement en projets de développement.

La mise en uvre du deuxième C2D, qui était examiné en début de semaine à Yaoundé, d’une valeur de 214 milliards de F CFA, couvre la période 2011-2016. Un troisième C2D est déjà envisagé pour 2017.


DR)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé