Personnalités › Diaspora

France: un couple camerounais poursuit un hôpital après l’incinération de son enfant

©Droits réservés

Le bébé de huit mois, a été incinéré le 28 février en lieu et place d’un autre gamin après un malencontreux échange de corps à la morgue.

L’Hôpital de la Timone (quartier marseillais) est sous le coup d’une plainte déposée le 1er mars par un couple d’origine camerounaise pour « atteinte à l’intégrité d’un cadavre« , après l’incinération, par erreur, de la dépouille de leur bébé décédé quelques jours plus tôt d’une pathologie cardiaque.

Les parents du petit Moïse ont appris l’incinération de leur enfant mercredi, alors que tout était déjà prêt pour ses obsèques. Ils avaient déjà passé plusieurs heures à la morgue avant que des responsables hospitaliers ne les informent que le corps de leur fils a été réduit en cendres le matin même dans la ville Aubagne (Sud-Est de la France). Ce que le couple n’a pas accepté. L’incinération n’étant pas admise dans leur culture d’origine.

Ils ont donc saisi la justice afin que la lumière soit faite sur l’échange d’étiquettes qui a conduit à cette situation et aussi que les responsabilités soient dégagées. L’Hôpital de la Timone a ouvert une enquête interne.

 

 

 

À LA UNE
Retour en haut