Personnalités › Diaspora

France : la dépouille d’un prêtre camerounais retrouvée dans son domicile

Antoine de Padoue Chonang, de regrettée mémoire. (c) Droits réservés

Le prêtre Antoine De Padoue a été retrouvé sans vie à son domicile de Gap, dans les Hautes Alpes.

Le père Antoine de Padoue Chonang, ancien  rédacteur en chef du journal catholique L’Effort camerounais, est décédé. Il se serait donné la mort lundi dans son domicile dans le Sud de la France, ont indiqué des sources internes au clergé.

Le regretté a quitté le Cameroun au courant de l’année 2014. Il avait sollicité une année sabbatique, sous contrainte médicale. En mai 2015, avec l’accord de Mgr Kleda, il intègre l’équipe pastorale de la paroisse Saint-Arnoux pour le Gapençais. Il s’y consacrera, à partir du 1er septembre de la même année, dans la découverte des réalités médiatiques de ce diocèse.

« Après le déroulement des procédures légales françaises, ce sera à son évêque d’incardination, Mgr Samuel Kleda, que j’ai prévenu, de discerner, avec sa famille, pour la suite, comme une célébration sur Gap d’une messe de funérailles et le lieu de sa sépulture », a fait savoir le diocèse de Gap dans un communiqué de presse rendu public mardi, 29 octobre.

L’on apprend par ailleurs de ce communiqué que le séjour de de l’abbé Antoine de Padoue Chonang sur le sol français était sujet à polémique dans la mesure où il avait été rappelé, courant 2016, par l’archêvêque Kleda qui l’attendait pour d’autres missions.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé