Société › Société

Fravv’ys récolte les perles de son premier gala

Le premier de gala de partage de la Fondation Les perles de Frayvy’s, le 19 avril dernier à Douala, a été une réussite. Elle était destinée à faire le bonheur de l’orphelinat Sainte Faustine, à Douala

Des invités prestigieux en salle et sur scène pour sept heures d’animation de haute facture, ponctuées par des collectes de fonds. L’acquisition lors d’une mise aux enchères d’un tableau réalisé par les enfants de la Fondation à un million et demi de Fcfa; la promesse de la société Orange Cameroun de donner deux millions de Fcfa; une main levée particulièrement productive durant une jam-session d’enfer. Pour être exhaustif, on citera la vente de plaquettes et du Cd de la chanson officielle, les promesses et les donations glissées dans des enveloppes ; la participation des téléspectateurs de Canal 2 et Equinoxe TV (les deux chaînes qui relayaient la soirée en direct) à travers l’envoi du mot  »Partage » sur un numéro court et la vente des cartons. Voilà autant de moyens mis en uvre pour lever des fonds. On peut penser que la collecte a toutes les chances d’avoir été porteuse. Mais impossible pour l’heure d’avoir plus de précisions.

Mme Yvette Nana a confirmé que les sommes récoltées sont destinées à rénover totalement l’orphelinat Sainte Faustine de Douala, et la doter d’un centre multimédia et d’un centre de formation professionnelle avec les équipements nécessaires : « C’est un orphelinat que nous assistons depuis trois ans par des dons de produits alimentaires, vestimentaires, d’hygiène et autres. Lorsque nous y sommes allés la toute première fois, nous avons trouvé que les conditions de vie y étaient déplorables. Il fallait vite faire quelque chose » a tenu à préciser la mère de famille et chef d’entreprise camerounaise encore émue par l’adhésion du public et des artistes à son élan de c ur.

Yvette Nana de la Fondation Les perles de Fravv’ys

DR)/n

Il faut dire que la soirée quoique longue, a été une vraie réussite. Foie gras et saumon fumé dans les assiettes, le public s’est délecté d’un spectacle de qualité, apporté gracieusement par une pléiade d’artistes camerounais et d’ailleurs. Pour l’humour, le jeune Marcus et l’indétrônable Ayatollah camerounais du rire, Nar6 Kouokam assuraient le service. Côté musique, Stypak Samo et son tube « Shi me mi » ; Saint Bruno et son « trois-mille cinq cent » ; Kareyce Fotso et Duc Z, l’auteur de « African Mammy » ont eux aussi généreusement répondu à l’appel. Venues du Canada pour leur première prestation sur leur terre d’origine, Les Twins, deux s urs jumelles, ont assuré dans un spectacle soul qui s’écoute aussi bien qu’il se regarde ; Pit Baccardi et X-Maleya qui ont composé un hymne pour la fondation. Et un Singuila particulièrement sensible à la cause pour avoir « grandi sans son père », à qui les camerounais ont fait une véritable démonstration d’amour en reprenant par c ur les paroles de ses titres.

De nombreux invités étaient présents

DR)/n

Rappelons que les premiers frissons de la soirée sont arrivés avec les « Petits anges », la chorale d’enfants de la Paroisse Dominique Savio qui a ouvert le gala en interprétant avec émotion trois titres de son répertoire. En attendant d’être confirmé par le dépouillement des urnes, le bilan de ce premier gala du partage est largement positif. Son maître d’ uvre, les Perles de Frayvy’s, ont d’ores et déjà donné rendez-vous pour le prochain, dans un an. De Douala, elles espèrent avec leur caravane du sourire semer le bonheur partout au Cameroun où des enfants pas particulièrement gâtés par la vie, en ont besoin.

Les photos de la soirée

Les petits anges ont chanté durant la soirée

DR)/n

À LA UNE
Retour en haut