› International

Gabon: Inauguration d’un mausolée en mémoire d’Omar Bongo

L’homme qui a dirigé le Gabon durant 42 ans repose désormais dans un luxueux mausolée en marbre, inauguré à Franceville mardi

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, les membres du gouvernement, des personnalités politiques, de la société civile, religieuses, et la famille du défunt président Omar Bongo Ondimba, ont répondu présents mardi à la cérémonie inaugurale du mausolée du chef d’Etat disparu le 8 juin 2009 en Espagne.

Cette uvre architecturale d’une dimension de 6500 m2 est ouverte au public dès aujourd’hui, 03 décembre. Décédé il y a cinq ans, l’homme qui a dirigé le Gabon durant 42, ans repose désormais dans un luxueux mausolée en marbre dessiné par un architecte marocain. Le complexe abrite un musée, une bibliothèque et une mosquée.

«Omar Bongo était avant tout un rassembleur. (.) Ce mausolée est le fruit du travail de plusieurs générations. Les jeunes compatriotes qui ont travaillé ici aux côtés des artisans les plus talentueux, conserveront le souvenir d’une parole, d’un geste, d’un savoir-faire. Un acquis pour des emplois futurs», a déclaré Ali Bongo Ondimba.

Pour l’occasion, les présidents de l’Assemblée Nationale, du Sénat, de la Cour Constitutionnelle, du Conseil National de la Communication, de la Cour des Comptes, de la Cour de Cassation, des Commissions Indépendantes, les représentants de Confessions Religieuses, les officiers généraux, des opérateurs économiques et membres du Patronat, ont été conviés à cette célébration. L’opposition a boycotté son invitation. Le principal absent était tout de même un autre fils d’Omar Bongo, Christian Bongo.

Des allocutions retraçant le parcours de l’illustre disparu ont par ailleurs été prononcés. Une occasion pour Pascaline Mferri Bongo Ondimba, ainée du clan Bongo, de revenir sur la vie de son père dont elle fut également pendant de nombreuses années, la collaboratrice.

«La vie de mon père, notre père se résumait à la famille et au Gabon. Rien n’était au dessus de ces deux entités qu’il cherchait toujours à satisfaire», a-t-elle affirmé. Avant de continuer sur un ton empli d’émotion «Tu n’es pas mort, tu resteras gravé dans nos coeurs papa».

«Omar Bongo Ondimba a fortement travaillé pour le développement du pays, tout en donnant l’occasion à bon nombre d’entre nous de bénéficier de l’ascension sociale. Mais, il est dommage de constater que ces compagnons de longues années, ses fils spirituels autoproclamés aient décliné l’invitation de l’ultime hommage de reconnaissance qu’ils pouvaient rendre au président défunt Omar Bongo Ondimba», a relevé, pour sa part, Daniel Ona Ondo, le Premier ministre gabonais.

La manifestation s’est achevée par une messe célébrée en mémoire du défunt.

Le mausolée Omar Bongo Ondimba a été inauguré mardi 2 décembre dans la ville de Franceville devant un parterre de personnalités
gaboneco.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé