› International

Gabon: La grève dans les hôpitaux perdure

Depuis deux semaines, le personnel de la santé réclame le versement de la Prime d’incitation à la performance (PIP), une nouvelle prime créée par le pouvoir

Au Gabon, depuis deux semaines, le personnel de la santé est en grève. Il réclame le versement de la prime d’incitation à la performance (PIP), une nouvelle prime créée par le pouvoir pour corriger les injustices dans la fonction publique. Malheureusement plusieurs fonctionnaires sont exclus du bénéfice de cette prime d’où la grogne, comme dans les hôpitaux aujourd’hui, ce mardi 12 août, qui sont quasiment déserts.

Eric Bayé, directeur général du plus grand hôpital du Gabon reconnaît que la grève paralyse son établissement: «Nous observons que plusieurs services sont complètement fermés alors que le personnel d’astreinte et de garde est présent au poste. Donc il y a ce qu’on appelle une grève de zèle. Le personnel est bien présent, mais n’observe pas ce service minimum. Les patients souffrent énormément».

«Nous avons le droit d’avoir notre part d’argent»
Presque tous les hôpitaux du service public sont touchés. Et pourtant, la semaine dernière, le Premier ministre Raymond Ndong Sima a officiellement annoncé que tous les fonctionnaires bénéficieront finalement de la prime réclamée.

«Pas du tout rassurés», rétorque Serge Mikala Moundanga, président du Syndicat national du personnel de la santé (Synaps). «Nous restons sur notre faim en disant que ce n’est qu’un discours. Nous pensons que nous avons le droit d’avoir notre part d’argent, qui a été versée dans les autres administrations, sans quoi nous n’allons pas reprendre notre travail», menace-t-il.

La prime d’incitation à la performance (PIP) est une prime créée par Ali Bongo. Elle profite à 30 000 fonctionnaires. Cependant, 40 000 autres en sont exclus pour le moment et la réclament.

Le personnel de santé n’observe pas le service minimum dans les hôpitaux publics
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé