International › APA

Gabon : la police disperse une marche des partisans de Jean Ping

La police a dispersé à coup des grenades lacrymogène et des fumigènes, samedi après-midi à Libreville, une marche improvisée des partisans de de l’opposant Jean Ping et procédé à quelques interpellations. Les manifestants estimés à 500 personnes environ ont décidé de marcher après un meeting avec leur leader à son quartier général.

« Nous avons épuisé toutes les voies légales et diplomatiques, désormais ça passe et ça casse », a-t-il lancé devant ses partisans surexcités.

L’ancien président de la commission de l’Union africaine (UA) a déclaré qu’il ne retenait plus personne et que c’est au peuple souverain de réclamer sa victoire volée, selon lui, par Ali Bongo Ondimba lors de l’élection présidentielle de 2016.

Il a également parlé de manière voilée, de l’absence du président de la République actuellement en convalescence à Rabat au Maroc.

Lors de sa dernière sortie le 3 décembre dernier, Jean Ping avait appelé les Gabonais et les Gabonaises de tous les bords au rassemblement quelques jours seulement après l’annonce par le porte-parole de la présidence de la République de la maladie du chef de l’Etat alors qu’il se trouvait à Ryad en Arabie Saoudite à une conférence internationale sur l’investissement.

 

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé