Société › Faits divers

Gabon: l’ambassadrice du Cameroun recherche sa ménagère pour vol de plusieurs centaines de millions de FCFA

S.E. Ngaeto Zam Edith Félicie Noëlle épouse Ondoua, ambassadrice du Cameroun au Gabon
La police est aux trousses de la jeune dame, selon le site d’information Gabonactu.com, accusée d’avoir distrait 600 millions de FCFA le vendredi 27 août 2021 dans la résidence du diplomate camerounais à Libreville.

L’ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Cameroun près la République Gabonaise , Ngaeto Zam Edith Félicie Noëlle épouse Ondoua serait en larme. Le confrère du journal en ligne Gabonactu.com révèle que la diplomate recherche une lourde somme d’argent (environ 600 millions de FCFA) qu’aurait dérobée sa dame de ménage, introuvable à Libreville depuis la disparition de ce pactole.

«  Le vol se serait produit vendredi. L’argent aurait été entassé dans des mallettes. La somme exacte n’a pas été révélée mais plusieurs sources évoquent la coquette somme de 600 millions de FCFA (915 000 euros). La diplomate camerounaise au Gabon est certaine que le coupable serait sa dame de ménage. Celle-ci aurait abandonné ses sandales dans la résidence après son forfait. Plus grave, elle aurait quasiment abandonné son poste de travail sans motif apparent », écrit le journal. Non sans indiquer que la présumée voleuse s’appellerait Colette Eyenga Mvogo.

Plusieurs sources proches de la mission diplomatique du Cameroun au Gabon confirment à la rédaction de Gabonactu.com qu’il y a bel et bien eu un vol à la résidence de l’ambassadeur. Et que les fins limiers de la police judiciaire et de la Direction générale des recherches (DGR, renseignements généraux) sont activement à la recherche du présumé voleur.

Au Cameroun, les hautes personnalités connaissent régulièrement ce type de coup. On se souvient de la récente affaire de vol de plus 100 millions de FCFA chez Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports et de l’éducation physique, et pour laquelle les agents de maison ont été emprisonnés. Et un peu plus tôt, chez André Mama Fouda, l’ancien ministre de la Santé publique, délesté de plusieurs dizaines de millions lors d’un braquage à son domicile. Cela n’avait nullement dissuadé les dirigeants à continuer de garder de fortes sommes d’argent dans les chambres et coffres forts de leurs maisons. .  


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé