› International

Gabon : une camerounaise condamnée à payer une amende de 100 milliards de FCFA pour trafic illégal d’or

Deux autres compatriotes écopent des peines de 10 ans de réclusion criminelle et de 5 millions d’amende, pour trafic illégal d’or.

Paulette Okome Nguema doit verser à l’Etat gabonais une amende de 100 milliards de FCFA. Le verdict a été prononcé le 7 juin 2021 par la  Cour criminelle spéciale de Libreville. Elle écope en plus d’une condamnation à 15 ans de réclusion criminelle.

Le site d’information Gabonactu.com note qu’aucun détail n’a été communiqué sur l’ampleur des activités de cette femme. Mais indique que le trafic se serait produit en 2019.

« Mme Okome Nguema exerçait le métier de trafiquant d’or dans le campement de Meba à Mitzic au nord du Gabon (province du Woleu Ntem). Dans cette zone, des orpailleurs clandestins, des expatriés notamment, exploitent illégalement l’or. Ils opèrent avec la complicité des populations locales et de certaines autorités, selon un récent rapport de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN). Cette exploitation anarchique entraine la pollution des sols et des cours d’eau à cause de l’usage abusif du mercure et autres produits dangereux. Les orpailleurs se livrent également au braconnage des éléphants et autres espèces animales intégralement protégées », écrit le confrère.

Il fait par ailleurs savoir que Paulette Okome Nguema était accompagnée d’autres camerounais  devant la barre. Soit un homme et une femme qui chacun, a écopé d’une peine de 10 ans de réclusion criminelle et de 5 millions d’amende.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé