Galeries photos

Crise anglophone : les habitants d’Ekona fuyant les violences dans leur localité

Publié le 16.05.2018 à 13h22

Plusieurs familles résidant dans la localité d’Ekona ont été contraints de fuir leurs domiciles ce 15 mai 2018, en raison des violences que leur village a subi ces derniers jours. Il s’agit d’affrontements entre les militaires camerounais, et les milices sécessionnistes qui réclament l’instauration de l’Etat d’Ambazonie. Selon des chiffres du HCR, près de 160.000 personnes auraient fuit les régions anglophone depuis le début de la crise sécuritaire qui y sévit.

Retour en haut