International › AFP

Gambie: inculpations dans l’assassinat du journaliste Deyda Hydara en 2004

Deux Gambiens en fuite ont Ă©tĂ© inculpĂ©s jeudi pour l’assassinat, en 2004 Ă  Banjul, du journaliste Deyda Hydara, les premières mises en examen dans ce dossier qui ont Ă©tĂ© assorties d’un mandat d’arrĂŞt Ă  leur encontre, selon des sources judiciaires.

La justice gambienne a par ailleurs Ă©mis un mandat d’arrĂŞt visant un ex-ministre de l’IntĂ©rieur, Ousman Sonko, actuellement dĂ©tenu en Suisse, d’après d’autres sources judiciaires. M. Sonko est recherchĂ© dans une procĂ©dure distincte, sur la mort d’un ancien chef des services du renseignement, Daba Marenah, et d’autres personnes.

Deyda Hydara, journaliste critique envers le rĂ©gime de Yahya Jammeh, alors au pouvoir, a Ă©tĂ© tuĂ© par balle le 16 dĂ©cembre 2004 Ă  Banjul. Cofondateur du journal privĂ© gambien The Point, il Ă©tait aussi correspondant de l’Agence France-Presse (AFP) et de Reporters sans frontières (RSF) en Gambie.

M. Jammeh, dont le rĂ©gime est accusĂ© de nombreuses violations de droits de l’Homme par des Gambiens et des ONG notamment, est parti en exil fin janvier, après plus de 22 ans Ă  la tĂŞte du pays et après avoir contestĂ© pendant six semaines sa dĂ©faite Ă  la prĂ©sidentielle de dĂ©cembre face Ă  Adama Barrow, aujourd’hui au pouvoir.

Les procureurs de la police ont inculpĂ© jeudi Kawsu Camara, un ancien colonel de l’armĂ©e, et Sanna Manjang, dĂ©serteur de l’armĂ©e, de « meurtre et complot pour commettre un meurtre » dans l’enquĂŞte sur l’assassinat de Deyda Hydara, a affirmĂ© une source judiciaire.

Les deux hommes, en fuite, sont rĂ©putĂ©s en Gambie avoir Ă©tĂ© membres des « Jungulars » (ou « Junglers »), considĂ©rĂ©s comme les escadrons de la mort du rĂ©gime de Yahya Jammeh. C’est la première fois qu’un lien est officiellement Ă©tabli entre les suspects et l’assassinat de Deyda Hydara, selon des connaisseurs du dossier.

Après leur inculpation, la juge « Isatou Janneh a acceptĂ© d’Ă©mettre le mandat d’arrĂŞt contre les deux hommes », que les autoritĂ©s « prĂ©senteront Ă  Interpol ou au pays oĂą ils se cachent, afin qu’ils soient extradĂ©s vers la Gambie », selon la mĂŞme source judiciaire.

D’après un membre du personnel judiciaire, Sanna Manjang a quittĂ© la Gambie pour la GuinĂ©e-Bissau le jour oĂą Yahya Jammeh est parti en exil.


Kawsu Camara, lui, a fui la Gambie pour le SĂ©nĂ©gal voisin en 2015, après avoir Ă©tĂ© libĂ©rĂ© de prison Ă  la faveur d’une grâce prĂ©sidentielle.

Il avait Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© pour un coup d’Etat manquĂ© en 2009, jugĂ© et condamnĂ© Ă  mort en 2010. Sa peine avait ensuite Ă©tĂ© commuĂ©e en prison Ă  perpĂ©tuitĂ© avant sa libĂ©ration.

La juge Isatou Janneh a par ailleurs Ă©mis jeudi un mandat d’arrĂŞt contre l’ex-ministre de l’IntĂ©rieur Sonko ainsi que huit autres suspects pour la mort de Daba Marenah, ancien directeur gĂ©nĂ©ral de l’Agence nationale du renseignement (NIA), d’après une autre source judiciaire.

Le 3 mai, la Suisse a annoncĂ© qu’elle prolongeait la dĂ©tention provisoire d’Ousman Sonko. LimogĂ© en septembre 2016, M. Sonko s’est enfui en Suède puis en Suisse oĂą il a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© en janvier sur dĂ©nonciation d’une ONG qui le soupçonne de crimes contre l’humanitĂ©.

Il est reprochĂ© aux suspects d’ĂŞtre impliquĂ©s dans la mort de M. Marenah et d’une demi-douzaine de personnes. Tous auraient Ă©tĂ© exĂ©cutĂ©s.

M. Marenah est portĂ© disparu depuis son arrestation en mars 2006, avec d’autres militaires, pour tentative prĂ©sumĂ©e de putsch.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut