International › APA

Gaz butane: Gestoci lance la construction d’une sphère à Abidjan d’un coût de 4 milliards Fcfa

La société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (Gestoci, publique) a lancé mardi les travaux d’une nouvelle sphère A22 de 2000 tonnes de gaz butane au dépôt d’Abidjan pour un investissement de 4 milliards Fcfa, devant porter sa capacité de 4 000 tonnes à 6 000 tonnes à partir de février 2021.« Aujourd’hui, avec la construction de la nouvelle sphère A22 de 2000 tonnes, les capacités de stockage en gaz butane passeront de 4 000 tonnes à 6 000 tonnes à partir de février 2021 », a indiqué le directeur général de la Gestoci, Doumbia Ibrahim, lors d’une cérémonie. La cérémonie de lancement des travaux de cette nouvelle sphère A22 de 2000 tonnes de gaz butane au dépôt d’Abidjan, s’est déroulée en présence du ministre du Pétrole,  de l’énergie et des énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé, et de l’ensemble du personnel.« Notre ambition est de réaliser avec le soutien de la tutelle, à l’horizon 2025, la construction d’une sphère de 4 000 tonnes au dépôt d’Abidjan en vue de porter notre capacité de stockage globale à 10 000 tonnes pour tenir compte du niveau croissant de la consommation », a dit M. Doumbia Ibrahim qui avait à ses côtés, son adjointe, Mme Nina Kéïta.Aujourd’hui, l’Etat de Côte d’Ivoire prévoit une croissance moyenne de la consommation de gaz butane d’environ 10% par an sur la décennie 2020-2030. Selon M. Abdourahmane Cissé « ce sont environ 930 000 tonnes de butane qui seront consommées en Côte d’Ivoire à l’horizon 2030 ».Pour faire face à cette demande croissante en gaz butane, plusieurs investissements ont été réalisés afin d’accroitre les capacités de stockage ainsi que les capacités de production des centres emplisseurs en Côte d’Ivoire. Cela, soulignera le ministre ivoirien du Pétrole, a permis de porter les capacités de stockage de gaz butane de 9 800 tonnes en 2012 à environ 20 000 tonnes en 2019. Toutefois, cela reste faible pour soutenir le rythme de consommation de gaz butane, ce qui justifie cette nouvelle sphère de stockage.Le gouvernement ivoirien a lancé un vaste programme d’augmentation des capacités de stockage tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays. La construction de ce stockage de 2 000 tonnes d’un montant total de 4 milliards FCFA, par la Gestoci, s’inscrit d’ailleurs dans cette logique.  L’Etat ivoirien, dans son ambition d’accélérer la consommation du gaz butane au détriment du bois et du charbon, dont l’utilisation occasionne la déforestation et détruit l’environnement, a pris une série de mesures sociales en 2012 et en 2013 en vue de l’accès au gaz butane.Ces mesures sociales ont permis la subvention et l’uniformisation des prix du butane sur toute l’étendue du territoire national, entraînant la baisse des prix du gaz à l’intérieur du pays et permettant aux populations de l’intérieur de bénéficier des mêmes prix que ceux d’Abidjan. Grâce à ces mesures, la consommation de gaz butane par les populations ivoiriennes a été multipliée par 2.5 entre 2012 et 2019, en passant de 154 000 tonnes en 2012 à 380 000 tonnes en 2019, a fait savoir M. Abdourahmane Cissé.A la création de la Gestoci, en 1983, les capacités de stockage en gaz butane de la société était de 2000 tonnes, réparties en deux sphères de 1000 tonnes. En 2013, avec la mise en service de la A21 de 2000 tonnes, les capacités de stockage sont passées à 4 000 tonnes.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé