Société › Société

Gaz de Logbaba: Les populations déguerpies oubliées par le gouvernement!

Les travaux de construction de l’usine ont démarré le 22 juin 2011, alors que le problème des indemnisations reste entier.

Encore des promesses
Le gouvernement mettra tout en uvre pour payer vos droits. La procédure suit son cours. Le ministre de l’Industrie, des mines et du développement technologique (MINIMIDT) ne va pas au-delà de cette déclaration. Badel Ndanga Ndinga reste donc imprécis quant à la date de paiement desdits droits, ainsi qu’au sujet de l’autorité qui sera chargée de gérer ce dossier brûlant. Aucune information ne filtre également à propos du nombre de maisons concernées par le déguerpissement, ni sur le montant minimum à verser aux victimes. En somme, mercredi 22 juin 2011, les populations de Logmayangui Bloc 10, site où est implantée l’usine de gaz de Logbaba-Ndogpassi, sont restées sur leur faim. En se déplaçant massivement, elles s’attendaient à mieux.

Le ministre (Badel Ndanga Ndinga: ndlr) n’a rien dit de bon, réagit un ancien banquier, déçu. Le gouvernement nous jongle. On nous tourne comme des enfants. Au départ, on nous a fait comprendre que les travaux n’allaient pas débuté avant que le dossier des indemnisations ne soit réglé. Maintenant, ce n’est plus le cas. Encore les promesses! C’est depuis trois ans au moins qu’on nous promet des indemnisations, poursuit-il. Mathieu Djembissi, le président du Collectif des personnes concernées par le déguerpissement est dépassé par les évènements. Ses multiples réunions sont pour l’instant inopérantes.

Près de 200 maisons concernées par le déguerpissement
Il faut qu’on nous dise ce qu’on va faire de nous, qu’on nous donne les bases de calcul des indemnisations, se plaignait déjà Mathieu Djembissi en mai 2011. Quand va-t-on nous faire partir d’ici? A quel niveau se trouvent nos dossiers? Quel montant chaque famille va t-elle percevoir? Toutes les familles seront-elles indemnisées avant le début des travaux? Autant de questions qui préoccupent les populations de Ndopassi, localité située à environ six kilomètres de Ndokoti, dans l’arrondissement de Douala 3ème. Depuis six mois, ces populations sont dans l’expectative. Le préfet du Wouri a effectué l’ultime descente le 27 décembre 2010, afin de demander aux populations qui avaient des dossiers insuffisants de les compléter précisément par des titres fonciers. Car beaucoup d’habitants n’avaient pas donné les actes originaux, selon le chef du bloc 10 Logmayangui, quartier où sera implantée l’usine. Depuis cette date, c’est le statu quo. Personne n’a encore été indemnisée et personne n’est informé de rien, a révélé, à son tour, Adrien Kamté, le chef du bloc 10. Lors du premier recensement, en 2010, 104 personnes étaient concernées. Actuellement, apprend-on, ce nombre serait porté à plus de 200. Car, de 15 hectares environ au départ, Vog occuperait désormais entre 20 et 25 hectares. Depuis trois ans, les personnes concernées par le déguerpissement ont rempli des fiches de recensement. Concrètement, l’opération a consisté en la fourniture, entre autres, des titres fonciers, du certificat d’abandon du droit coutumier ou d’une facture de terrain. Depuis lors, plus rien.

Extraction du gaz annoncée pour septembre 2011
C’est le 29 avril 2011 que l’entreprise VOG a reçu du gouvernement sa licence d’exploitation sur ce site très riche en gaz. En effet, le gaz de Logbaba-Ndogpassi, a des réserves prouvées de plus de 212 milliards de mètres cubes, selon une étude publiée par Vog le 20 octobre dernier. La concession de Vog porte sur une surface de près de 20 kilomètres carrés. VOG, à travers sa filiale Rodéo Development Limited, pourra mener ses activités sur une période de 25 ans, avec en option la possibilité de poursuivre pendant 10 années supplémentaires au terme de la première période. Par ailleurs, les prises de participations en termes de parts d’investissements et de bénéfices sont connues, et place Victoria Oil and Gas en tête avec 57%. Un deuxième opérateur partenaire est l’américain RSM Production Corporation avec 38% des parts et enfin la SNH possède 5% des parts. Une répartition qui découle d’un accord signé entre les différentes parties le 31 mai 2001. L’extraction effective du gaz est annoncée pour septembre 2011. D’après certaines sources, c’est le Président Paul Biya en personne qui viendra inaugurer cette usine. Une bonne nouvelle en tout cas pour les populations de cette localité.

Les populations déguerpies de Logbaba attendent toujours leurs indemnisations
Mboa Blog)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé