Personnalités › Jeunes talents

Gervais de Collins NOUMSI BOUOPDA: Jeune poète camerounais pour la paix

Enseignant, il se définit d’abord et surtout comme un poète épris de paix et de justice

Ma littérature naît comme le dit l’autre d’une certaine nausée.
Gervais de Collins NOUMSI BOUOPDA

Il a 29 ans, mais son nom résonne déjà dans les sommets de la poésie à l’échelle mondiale. Coordonnateur du Livre d’Or pour la Paix, Gervais de Collins a signé dans cet ouvrage un poème qui s’inscrit dans le registre de la poésie thérapeutique dont il est pressenti pour être le précurseur. Un ouvrage signé par une bonne douzaine de professeurs d’université et autres grands auteurs de renommée internationale.
Son amour pour la poésie commence à l’age de 14 ans. Alors que ses congénères se plaisent dans les jeux vidéos et les petits plaisirs d’adolescents, Collins est quand à lui captivé par les poèmes d’Arthur Rimbaud, de Paul Verlaine, de Baudelaire, de Chateaubriand, de Jacques Prévert etc. De nature rêveur et sensible à la misère qui sévit autour de lui, Collins enfourche sa plume de poète pour restaurer un monde juste et pacifique. « Ma littérature naît comme le dit l’autre d’une certaine nausée » précise t-il.

Le jeune poète publie alors quelques années plus tard, un recueil de poèmes. Recueil intitulé L’Encre du Revers et publié aux éditions Le Manuscrit en France en 2006. Il ne s’arrête pas là. Il initie moins d’un an plus tard, le projet de réalisation d’un Livre d’Or pour la Paix. « C’est à cause de la difficulté de trouver un éditeur sur le plan local que je me suis plongé dans le monde de la poésie universelle ». Il prend alors attache avec Pierre DARD et Joseph OUAKNINE grâce à qui, il entre en contact avec plusieurs auteurs. En sa qualité de coordonnateur et reporteur, il se doit, avec l’aide de l’auteur français Athanase VANTCHEV (Lauréat de l’académie française), de « présélectionner et de sélectionner les textes qui allaient dans le sens de la paix, de la justice et de l’équité dans le monde ». Il reçoit alors environ 200 textes de plus de 180 auteurs de plusieurs nationalités. C’est à l’issue d’une sélection rigoureuse que seront retenus les meilleurs textes pour la rédaction du Livre d’Or pour la Paix.

Gervais de Collins NOUMSI BOUOPDA
journalducameroun.com)/n
C’est à cause de la difficulté de trouver un éditeur sur le plan local que je me suis plongé dans le monde de la poésie universelle .
Gervais de Collins NOUMSI BOUOPDA

Que gagne t-il à faire de la poésie ? « C’est l’héritage que je laisserai à ceux qui viendront après moi parce que la poésie est avant tout vision et révélation. Et nous en tant que poètes, nous sommes des voyants. En ce sens, nous nous devons de concevoir et de transformer les maléfices d’aujourd’hui en délices de demain ».
Secrétaire général de l’Union Internationale des jeunes écrivains et artistes pour la paix, l’amour et la justice (UNIJAPAJ) entre 2007 et 2008, Gervais de Collins Noumsi a été lauréat du « grand prix auteur pour la paix 2006 ».
Il vient de fonder avec ses amis le Pr. Constantin FROSIN, Arif Al ZEITUNI et un groupe d’auteur venant des 4 coins du monde entier, l’Union Internationale des Ecrivains pour la Paix (UNIEP).
Il affirme avoir de bonnes relations dans le monde de la littérature camerounaise parmi lesquelles se comptent des illustres auteurs camerounais comme Pabe MONGO, Solange BONONO et des auteurs moins connus comme Lamine TCHUENTE, Charles TENGUENE, Gabriel Haipam.
Il publie régulièrement des poèmes dans deux grandes revues de littérature européenne (Les Cahiers de Poésie du Professeur Laurent FELS (de l’académie européenne des arts et des lettres) et La Revue Internationale de la Francophilie du Pr. Constantin FROSIN. Il est actuellement détenteur de deux productions poétiques (Mémoires de contradiction et La soif aux îles des éclairs) qui attendent d’être publiés.
Ce qu’il espère pour l’avenir, c’est d’être un auteur révélateur, médiateur et réconciliateur pour ce monde souvent très dispersé. « Faire grandir ma sensibilité et avoir une inspiration encore plus puissante pour ce métier d’écrivain qui passe avant tout par la maturité et les amitiés que l’on se fera dans ce monde souvent impitoyable » déclare t-il. Un rêve ? Possible pour le jeune poète dont les rêves se matérialisent par des poèmes thérapeutiques et pacifiques. Des poèmes qui ont pour objet de transformer positivement le monde et d’offrir la guérison à ceux de ses proches qui souffrent de chagrins sociaux chroniques.

Gervais de Collins NOUMSI BOUOPDA
journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé