› Eco et Business

Gestion des emprunts: la CAA dote le Cameroun d’un manuel de procédures simplifiées

Le document a été présenté par le ministre des finances jeudi dernier à Yaoundé, au cours d’un séminaire organisé par la Caisse autonome d’amortissement

Un manuel des procédures simplifiées de gestion des projets de l’Etat a été présenté jeudi, 03 septembre 2015, par le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey. C’était au cours d’un séminaire de vulgarisation organisé par la Caisse autonome d’amortissement (CAA), à l’intention des ministres, des représentants des missions résidentes, des bailleurs de fond, des coordonnateurs et chargés de projets.

Le document de 269 pages, commis par la CAA, est le fruit d’une étude menée par l’organisme sur les facteurs qui entravent la capacité d’absorption des fonds extérieurs alloués aux projets. Il s’agit notamment du démarrage tardif des projets et la faiblesse du taux des décaissements observés au Cameroun.

Dans une interview publiée par le quotidien national, édition du jeudi 10 septembre 2015, le directeur général de la Caisse autonome d’amortissement, Dieudonné Evou Mekou, explique la raison de cette étude. «Il y avait une certaine difficulté de compréhension dans les procédures de certains bailleurs de fond. Les coordonnateurs des unités de gestion de projets se retrouvaient ainsi à perdre un temps précieux pour comprendre lesdites procédures et les appliquer correctement», confie-t-il.

Appuyé par la Banque mondiale, la CAA s’est attelée à chercher des solutions pour les facteurs de retard de démarrage des projets et des décaissements y afférents. Le manuel a été rédigé en complémentarité avec un système intégré de gestion des décaissements, le progiciel Siged. «L’impact attendu de cet ensemble d’outils est essentiellement d’une part le gain de temps dans le traitement des différentes demandes de décaissements que les projets adressent à la CAA et d’autre part la réduction à la portion congrue des rejets de dossiers au motif qu’ils sont incomplets», explique Dieudonné Evou Mekou.

Le progiciel Siged est un ensemble de programmes conçus pour être fournis à différents utilisateurs en vue d’une même application. Selon le directeur général de la CAA, il contribuera à améliorer les délais de réalisation des projets étatiques, en permettant aux coordonnateurs de projets d’adresser directement à la CAA leurs demandes de décaissement par voie électronique.

La CAA a par ailleurs, adopté un nouvel organigramme, le 24 juin 2015, lors de son conseil d’administration. Un changement qui a pour but de reconfigurer son organisation interne dans l’optique de renforcer ses capacités institutionnelles pour l’amélioration de la capacité d’absorption des fonds d’emprunts.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut