› Eco et Business

Gestion du trafic aérien: Yaoundé abrite la 9ème réunion de coordination

Des experts prennent part depuis mardi dans la capitale camerounaise, à la 9ème réunion de coordination pour la gestion du trafic aérien de la région d’information de vol (FIR) Brazzaville

La capitale camerounaise Yaoundé abrite pour la première fois pareille évènement. Il s’agit de la 9ème réunion de coordination pour la gestion du trafic aérien de la région d’information de vol (FIR) Brazzaville. A cette rencontre, il est question d’évaluer la situation sécuritaire dans l’espace aérien de la région, dont fait partie le Cameroun.

Selon le directeur de la région d’information de vol (FIR) Brazzaville, le niveau de sécurité de la navigation aérienne dans la région qui compte cinq pays (Congo, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, Cameroun) s’est «amélioré».

Pour le nouveau ministre des Transports (Mint), Edgard Alain Mebe Ngo’o, qui a ouvert les travaux mardi, 06 septembre 205, la réunion de Yaoundé se tient au moment où «l’Afrique enregistre des taux de croissance du trafic aérien fort appréciables». En effet, plus de 500 000 vols ont été comptabilisés dans l’espace aérien couvert par l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) en 2014, selon les chiffres de l’agence.

Pendant quatre jours, il est question pour les participants et experts de l’aviation civile, venus des différents pays membres, de se pencher sur les préoccupations de l’heure. Notamment le plan de mise en uvre de la navigation aérienne dans la région, la gestion des trafics aériens dans les aéroports et dans le ciel, l’assistance de la météorologie à la navigation, les recherches et les sauvetages d’avions.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé