› Eco et Business

Gicam-HEC Paris, partenariat scellé !

Les deux parties ont lancé mercredi 13 octobre à Douala le premier volet de leurs actions

Renforcer les capacités managériales des chefs d’entreprises camerounais, tel est l’objectif majeur de ce partenariat, conclut il y a quelques mois entre le Groupement Inter Patronal du Cameroun (GICAM) et la Haute Ecole de Commerce (HEC) Paris. Partenariat qui a connu son premier temps fort ce mercredi 13 octobre 2010 au siège du Gicam à Bonanjo, avec le lancement de HEC Executive Club du Cameroun, le dixième du genre au monde et premier en Afrique Centrale. Ceci est d’après le Directeur développement Afrique du groupe HEC Jean-Luc Ricci, la concrétisation de la convention signée le 08 juillet dernier entre les deux parties. Le partenariat devrait permettre non seulement de renforcer les capacités managériales des patrons camerounais, mais aussi d’arriver à changer les mentalités pour permettre au Cameroun de répondre aux enjeux majeurs du monde.

Et Olivier Behle, président du Gicam, n’a d’ailleurs pas manqué de souligner dans son propos liminaire l’importance d’un tel cadre. Pour lui, les leaders du Cameroun doivent profiter de cet outil pour améliorer leurs performances, d’autant plus que le groupe HEC Paris est la première business school d’Europe. Par ailleurs, a-t-il souligné, à côté des opportunités que la mondialisation et l’ouverture des frontières sont susceptibles d’offrir, se cachent de sérieuses menaces pour les économies faibles et notamment pour celles dont les dirigeants n’ont pas embarqué à temps dans le train de la modernité. Et c’est là l’enjeu et la pertinence de l’avènement de HEC Executive Club au Cameroun, à savoir la formation des managers de qualité qui cheminent aux côtés de leurs pairs avec pour objectif la croissance de leur entreprise. De plus, il est aussi question de renforcer les liens de coopération qui existent entre le Cameroun et la France dans divers domaines, agricole, économique et culturel, un aspect hautement salué par le Secrétaire Général de la région du littoral représentant le gouverneur, qui coprésidait la cérémonie aux côtés du consul général de France à Douala Didier Goujaud, représentant l’ambassadeur de France au Cameroun.

Après la cérémonie de lancement, les travaux se sont poursuivis par un exposé de Moncef Cheikh-Rouhou, professeur d’Economie et de finance Internationale (HEC Paris) sur le thème l’Afrique et la sortie de crise : Une chance pour l’émergence ! Le conférencier est notamment revenu sur la place qu’occupe l’Afrique dans l’environnement économique mondial, les causes de la crise qui touche actuellement l’Afrique, et les différents facteurs d’émergence de ce continent. De lui, l’on apprendra par exemple qu’il faut atteindre au moins 6 à 7% de taux de croissance, contre 5,5% actuellement, pour que les jeunes africains qui arrivent sur le marché de l’emploi puissent avoir du travail. Mais l’économiste est optimiste quand à l’avenir de l’Afrique, puisqu’elle enregistre des résultats très respectables par rapport au reste du monde d’après les exigences du Fond monétaire international (FMI). Divers autres thèmes devront nourrir les multiples conférences que le HEC Executive Club Cameroun prévoit jusqu’en 2011.


Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé