Personnalités › Diaspora

Gides Kenda, portrait d’un jeune entrepreneur très prometteur !

A seulement 21 ans, ce jeune entrepreneur a déjà créé plusieurs entreprises très prometteuses loin de son Cameroun natal.  Journalducameroun.com vous dresse le portrait de ce chef d’entreprise aux idées neuves.

Gides Kenda est un jeune homme issu d’une famille plutôt modeste, habité par le goût du risque et du succès.

Dans son adolescence, il a toujours été très curieux et a fait preuve d’une grande ouverture d’esprit qui lui a permis de devenir ce qu’il est aujourd’hui, à savoir un jeune homme très polyvalent !

Une porte vers la réalisation de l’un de ses rêves d’enfant : « devenir l’homme le plus riche du monde » en référence à deux géants du monde, ses modèles.

« Quand je regarde le parcours de Steve Jobs , Mark Zuckerbeg qui ont réalisé pas mal de choses durant les 10 dernières années je me dis rien n’est impossible à celui qui croit en son rêve d’où ma motivation », a fait savoir le jeune entrepreneur.

A seulement 21ans et déjà  des entreprises à son actif, il a forgé son caractère dans l’entrepreneuriat dont il possède la fibre depuis l’adolescence.

La plus récente de ses entreprises a été mise sur pied aux émirats il y’a à peine un an. Elle se nomme Saqar Al Bustan dcs.

« C’est une entreprise d’assistance légale qui fait dans l’assistance des créations de tous types de sociétés aux Émirats arabes unis, offre des bureaux pour des nouvelles compagnies, assurance médicale ,assurance des véhicules, tous types de problèmes dans les tribunaux , avec la police , avec son employeur, tous types de services auprès des immigrations sans oublier que nous offrons tous types de visas entre autre visas d’emplois, visas d’investisseurs, visas touristes etc… », explique-t-il

Après avoir suivi une formation en management d’entreprise à Chypre, formation couronnée par un diplôme professionnel en entrepreneuriat, le jeune camerounais s’est lancé dans un secteur très libertaire.

Ce qui lui donne la chance de s’épanouir personnellement au travers du développement de compétences.

S’installer à son propre compte n’a pas été facile mais « à force de persévérer et de voyager partout dans le monde de nombreuses opportunités se sont ouvertes à moi et boom voilà je suis sur le chemin et j’ai aujourd’hui la ferme conviction que je serai l’homme que j’ai tant rêvé être ».

L’entrepreneuriat permet d’en apprendre beaucoup sur soi-même.

« Vous devez vous diriger vous-même, fixer des principes et informer vos collaborateurs de vos attentes en termes de performance, toujours innover, anticiper et prendre des décisions », a-t-il expliqué.

Loin d’être un savant Gides Kenda s’inspirer aussi de ses collaborateurs qu’il « traiter comme des individus, toujours les motiver ».

Le jeune entrepreneur travaille avec une quarantaine de personnes aux Émirats arabes unis, un pays « très actif et ouvert dans le monde des affaires ».

Et sur place,  « j’ai gagné pas mal de contrats déjà avec des entreprises locales de constructions, avec des investisseurs qui viennent de France ; Londres ; États-Unis car ils aiment bien DUBAÏ (city of life) et tous les grands hommes d’affaires souhaitent implanter l’une de leur entreprise aux émirats ».

Le jeune loup à les longues dents puisqu’il envisage déjà « implanter la compagnie aux États-Unis et à Londres car j’ai tissé par mal de liens de ces deux côtés ».

On peut tout de même se poser une question, comment un jeune homme de 21 ans a-t-il pu pénétrer des secteurs aussi cloisonnés ? Il a tout simplement cassé les barrières et il a quelques conseils pour tous les jeunes motivés à suivre cette voie !

Les quelques conseils qu’il a accepté de nous donner sont en premier lieu, d’être patient  de persévérer et de ne faire que dans un domaine où on une expérience.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut