Santé › Conseils pratiques

Gingivite: Symptômes et traitement

Bénigne dans sa forme simple, cette pathologie nécessite cependant un suivi régulier, et la mise en uvre de règles d’hygiènes bucco-dentaires strictes

La gingivite est l’inflammation de la gencive, le plus souvent liée à l’accumulation de plaque dentaire (bactéries) sur la fibromuqueuse gingivale. En général indolore, mais évolutive, elle constitue la maladie parodontale la plus fréquente. Outre le tartre, les facteurs favorisant l’apparition de la gingivite peuvent être un mauvais alignement des dents ou des couronnes mal adaptées, une mauvaise hygiène bucco-dentaire, une carence en vitamine C, le stress, et le tabac.

La gingivite simple, liée à l’accumulation de tartre, se manifeste par des gencives rouge vif et enflées (oedème apparent), un saignement (plus particulièrement au contact de la brosse à dent, ou de certains aliments) et la mauvaise haleine. Son traitement repose sur un détartrage régulier (tous les 4 à 6 mois pour les patients sujets aux récidives), l’application de règles d’hygiène bucco-dentaire adaptées : brossage régulier pour l’élimination durable de la plaque dentaire (au moins deux fois par jour) et l’utilisation de certaines pâtes dentaires gingivales aux propriétés antalgiques peuvent être prescrites afin de réduire l’inflammation des gencives.

Non traitée, la gingivite simple peut évoluer en parodontite, une affection chronique pouvant mener au déchaussement et à la perte des dents. Au stade de parodontite ou en cas d’aggravation de la gingivite, plusieurs traitements spécifiques peuvent être envisagés. Notamment des irrigations sous-gingivales, le surfaçage radiculaire ou l’antibiothérapie. Cependant, d’autres types de gingivites peuvent apparaitre dans des contextes particuliers. C’est le cas de la gingivite hypertrophique. Elle causée par la prise de certains médicaments (ex : certaines familles d’antiépileptiques), et se manifestant par l’augmentation importante du volume de la gencive. Mais aussi de la gingivite hypertrohique localisée (gravidique), qui est liée aux variations hormonales chez la femme enceinte. Ce type de gingivite se manifeste par une pseudotumeur (bénigne) rouge vive à la base d’une ou plusieurs dents, qui saigne très facilement. Et également la gingivite ulcéro-nécrotique. Causée par une maladie grave, ou par un stress, elle se signale par une gencive saignant abandonnant et des douleurs aigües.


À LA UNE
Retour en haut