› International

Golf de guinée: Encore deux français enlevés

C’est le deuxième enlèvement de Français en Afrique moins d’un mois après l’enlèvement d’autres Français au Niger

Trois personnes concernées
L’information a été publiée par le groupe Bourbon, spécialisé dans les services maritimes et l’offshore, et dont le bateau a subit l’attaque de pirates. Le ministère des Affaires étrangères françaises l’a confirmé sans vraiment insister. C’est que les enlèvements de Français deviennent embarrassants. L’attaque du remorqueur ravitailleur releveur d’ancres, battant pavillon français, s’est produite dans la nuit de mardi à mercredi sur le champ pétrolier d’Addax, au large du Nigeria. Selon des témoignages plusieurs canots rapides auraient pris d’assaut le Bourbon Alexandre. Il y avait 16 personnes à bord. Trois officiers français ont été enlevés. Les 13 autres membres d’équipage sont restés à bord. Il y aurait d’autres marins français parmi ceux qui ont échappé à l’enlèvement. Le bateau aurait été pillé. Aucun blessé n’est à déplorer selon l’armateur, basé à Marseille. Une cellule de crise s’est mise aussitôt en place. Bourbon a contacté les familles. La direction du groupe a fait savoir qu’elle ne ferait aucun commentaire qui pourrait nuire à la sécurité des membres d’équipages enlevés. Aucune revendication à ce stade n’a été formulée, a ajouté, hier, l’armateur. Nous sommes pleinement mobilisés, à Paris comme à Abuja, pour obtenir leur libération, a déclaré, à Paris, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, qui a précisé que les autorités françaises étaient en liaison constante avec les autorités nigérianes, les responsables de la société Bourbon et les familles. Tout laisse penser que nous sommes dans le cadre d’un acte de piraterie classique, a déclaré le ministre de la Défense Hervé Morin. Le quotidien camerounais Le Jour avait indiqué dans une de ses éditions que des pirates avaient menacé d’attaquer massivement les côtes camerounaises. Pour l’heure, les autorités françaises ne semble avoir aucune information sur la situation des otages.

Des situations qui se répètent
Les pirates s’attaquent de plus en plus à des ressortissants de l’hexagone. Ce sont des personnes armées et très organisées. Elles affichent souvent des revendications politiques, mais ce que ces groupes recherchent c’est de l’argent. Les propriétaires de bateaux ne disent que très rarement s’ils paient ou non des rançons. Les actes de piraterie, si fréquents au large de la Somalie le sont aussi au large du Nigeria, ce qui en fait également une zone à risques. Ce n’est pas la première fois que le groupe Bourbon, qui a misé sur l’offshore pétrolier, est confronté à ce type d’attaques dans cette zone où il aligne de nombreux navires. Début 2009, un bateau de Bourbon et ses neuf membres d’équipage avaient été capturés, avant d’être libérés quelques jours plus tard, sains et saufs. Fin octobre2008, dix otages avaient été capturés puis relâchés peu après. Fin août 2008, deux Français avaient été enlevés à terre puis relâchés début septembre. Pour le gouvernement français, la fréquence des attaques contre des ressortissants français est cause d’inquiétudes. Il y a quelques jours, cinq Français se faisaient enlever au Niger. Le 19 avril dernier, un Français de 78 ans, Michel Germaneau, qui travaillait pour un projet humanitaire, avait été enlevé lui aussi au Niger par un commando d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Son exécution avait été annoncée le 25 juillet par Aqmi. Hier en fin de journée, les autorités françaises ont indiqué ne pas envisager une opération de libération forcée. Elles ont aussi déclaré n’avoir reçu aucune revendication particulière. À cette heure, nous n’avons pas reçu de revendications. Les services de l’État et la société Bourbon sont pleinement mobilisés pour obtenir la libération de nos compatriotes, a indiqué Romain Nadal, un porte-parole du ministère français des affaires étrangères, parlant des otages enlevés au Nigéria.

Des rebelles (pirates?) Touareg au Niger
parismatch.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut