Eco et Business › L'Eco en +

Le Cameroun recherche des partenaires pour la phase II des autoroutes Yaoundé-Douala et Edéa-Kribi-Lolabe en PPP

Objet d’un avis d’appel public international à manifestation d’intérêt lancé par le ministère des Travaux publics. Date limite d’envoi des candidatures: 21 mai 2020

 

Le ministère des Travaux Publics du Cameroun, que dirige Emmanuel Nganou Djoumessi, a émis deux avis d’appel public international à manifestation d’intérêt (APIMI) pour la réalisation de la seconde phase de deux autoroutes.

L’un des APIMI vise “la sélection des entreprises ou groupements d’entreprises devant accompagner le gouvernement de la République du Cameroun pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase II, Bibodi-Douala, 136 km)”.

L’autre a trait à “la sélection des entreprises ou des groupements d’entreprises devant accompagner le gouvernement de la République du Cameroun pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de l’autoroute Edéa-Kribi-Lolabe (phase II, Edéa-Kribi, 92 km)”.

Le MINTP recherche des partenaires potentiels pour signer des partenariats public-privé (PPP) pour la réalisation des deux projets. Le partenaire privé retenu sera rémunéré par les paiements provenant des usagers, dans le cadre de l’exploitation, par ses soins, de l’autoroute.

Les deux APIMI, établis le 04 mars, ont été diffusés dans la presse publique le 15 avril. La date limite d’envoi des candidatures est fixée au 21 mai 2020.

La phase II de l’autoroute Yaoundé-Douala vise la construction d’une section autoroutière Bibodi-Douala, en passant par Edéa, sur un linéaire de 136 km, avec une vitesse de référence de 90 km/h. Elle est adossée à l’autoroute Yaoundé-Bibodi (60 km) en cours d’exécution. Elle va permettre de renforcer la route nationale n°3 (N3) qui relie les villes de Yaoundé et Douala. La section doit être reliée à l’autoroute Edéa-Kribi.

Parmi les ouvrages prévus dans le cadre de ces travaux, on recense, entre autres, 05 échangeurs, 02 ponts (sur 250m et 500m), trois bretelles routières.

Ce projet doit permettre d’“assurer la fonctionnalité du transit, la desserte et la liaison entre les trois pôles portuaires de Douala, Kribi et Limbé et d’améliorer leur liaison avec Yaoundé”

En ce qui concerne la phase II de l’autoroute Edéa-Kribi-Lolabe, qui va d’Edéa à Kribi, sur un linéaire de 92 km, elle se présente comme une “autoroute avec une vitesse de référence de 90 km/h, incluant les voies de rétablissement sur la RN7”

“Le projet autoroutier Edéa-Kribi (92 km), adossé à l’autoroute Kribi-Lolabé (38,5 km) en cours d’achèvement, devrait se réaliser dans un contexte marqué par le vieillissement du réseau routier national en général et particulièrement de la RN7 qui relie les deux villes d’Edéa et de Kribi. Porté par la mise en service du port éponyme, la ville de Kribi est dans une métamorphose certaine. Le trafic induit par son port devra logiquement faire de la ville voisine d’Edéa une ville carrefour au confluent des quatre principaux pôles économiques du pays, à savoir: Douala, Yaoundé, Kribi et Bafoussam”, explique le MINTP.

Par les ouvrages à construire ici, on recense 04 échangeurs, 05 ponts (sur 225 m, 200 m, 40 m, 60 m, 60 m), trois gares de péages et une aire de repos. 

Le profil des deux autoroutes est de 2×2 voies extensibles à 2×3 voies.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé