Eco et Business › Agro-industrie

Cameroun: le gouvernement suspend l’allocation de plus de 26 000 ha de terres à Emmanuel Neossi dans la Vallée du Ntem

Instruction donnée par le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières au préfet de la Vallée du Ntem (Sud) le 14 août. La société Neo Industry d’Emmanuel Neossi avait acquis ces terres dans le projet d’y développer des plantations de cacao

 

Le gouvernement camerounais a décidé d’« apaiser les esprits”, après les dénonciations de chefs traditionnels et d’élites de la Vallée du Ntem (département de la région du Sud) ces derniers jours, sur une concession de plus de 26 000 hectares de terres accordée à un industriel originaire de l’Ouest pour le développement de plantations de cacao.

Dans une correspondance adressée au préfet de la Vallée du Ntem ce vendredi 14 août, le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf), Henri Eyebe Ayissi, informe qu’il a “décidé de suspendre, jusqu’à nouvel avis, les effets du contrat de bail provisoire signé le 27 mai 2020, entre l’Etat du Cameroun et la société Neo Industry S.A. pour le développement des plantations cacaoyères aux lieux-dits “Nlono”, “Messama” et “Zaminkam”, département de la Vallée du Ntem, région du Sud, conformément aux recommandations pertinentes du rapport issu de vos concertations, dans l’optique de l’apaisement des esprits et de recherche d’un consensus positif et dynamique avec les populations locales dans ce dossier”.

Le Mindcaf estime, dans sa lettre, qu’il est nécessaire d’avoir “une maîtrise concertée des contours et des enjeux de cette opération”.

Les autorités traditionnelles et des élites de la Vallée du Ntem ont dénoncé le projet d’allocation de terres à Neo Industry, estimant n’avoir pas été concertées. Dans cette affaire qui a débuté en 2012, le Mindcaf avait constitué les superficies querellées en réserves foncières de l’Etat avant de les rétrocéder aux deux entreprises privées, dans une opacité dénoncée récemment par les populations de la Vallée du Ntem.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé