› Politique

Gouvernement : Ces postes laissés vacants par le réaménagement du 4 janvier.

Le président Paul Biya

Neuf postes dans la haute administration sont à pouvoir après le rodage opéré par le président de la République.

Dans la commune de Bangangté (région de l’Ouest), la bataille sera rude pour succéder à Célestine Keutcha Courtès, désormais ministre de l’Habitat et du Développement urbain.  La ministre tombe en effet sous le coup de l’article 65 de la loi n°2004/018 du 22 juillet 2008 fixant les règles applicables aux communes et relatives au statut de maire qui stipule que « les fonctions de maires sont incompatibles avec les fonctions de membre du gouvernement et assimilé, député, et sénateur, autorité administrative… ». Le contrôle de la mairie de Bangangté a souvent fait l’objet d’affres batailles entre Célestine Keutcha Courtès et Marcel Niat Njifenji, le président du Sénat qui voit bien l’un de ses fils occuper le poste. La commune est pour l’heure dirigée par le premier adjoint au maire avant l’élection d’un nouvel édile.

A la Société nationale de Raffinage (Sonara), le Directeur général Ibrahim Talba Malla est ministre des Marchés publics depuis quelques jours. En attendant la nomination d’un nouveau manager à la tête de cette entreprise parapublique, Ibrahim Talba Malla devra continuer à faire la navette entre Yaoundé et Limbe (Sud-Ouest) où se trouve le siège de la Sonara.

Trois postes de Secrétaires généraux de ministère sont également à pourvoir au sein du gouvernement. Le ministère des Relations extérieures ; le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières ; et le ministère du Commerce sont désormais sans secrétaire général. Les titulaires ont été promus ministres. En attendant que les postes laissés vacants soient pourvus par décret présidentiel, le ministre désigne un responsable qui assure l’intérim du Secrétariat général.

Dans la préfecture du Mayo Louti (région du Nord), un adjoint préfectoral désigné par le gouverneur va assurer l’intérim du préfet. Njoya Zakariaou, le titulaire du poste jusqu’alors, a été nommé ministre délégué auprès du ministre des Transports.

Pour le reste, le poste de conseiller technique n°1 au ministère des Arts et de la Culture est vacant depuis que Kilo Viviane Asheri qui l’occupait est la nouvelle secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Education de base. Quant au Premier ministre, il pourra éventuellement requérir un nouveau chargé de mission en l’absence de François Bolvine Wakata, porté ministre chargé des Relations avec les Assemblées. Tout comme le chef du gouvernement aura besoin d’un nouveau directeur de Cabinet. L’ancien titulaire du poste est désormais ministre chargé de mission à la présidence de la République.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut